Version classiqueVersion mobile

La délinquance sexuelle des mineurs

 | 
Monique Tardif
, 
Martine Jacob
, 
Robert Quenneville
, 
et al.

Deuxième partie. Le traitement

Chapitre 11. Les interventions auprès des familles : de l’éducation au symptôme

Monique Tardif

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début de ce chapitre, nous aborderons l’importance de considérer l’influence de la famille sur le traitement, la diversité des structures familiales contemporaines et le but général des interventions auprès des familles. La pertinence d’impliquer les parents dans le projet de thérapie de l’adolescent auteur d’abus sexuels (désormais AAAS) a été reconnue dès l’élaboration des premiers programmes de traitement. Toutefois, la plupart des interventions se sont limitées à apprendre aux parents à appliquer le modèle de prévention de la rechute. Au cours des 10 dernières années, les auteurs ont promu l’implication des parents dans la thérapie en préconisant une vision plus systémique des interventions, ce qu’ont appuyé les experts qui se sont penchés sur l’élaboration des standards de pratique (ATSA, 2001 ; CSOMB, 2002 ; National Task Force on Juvenile Sexual Offending, 1988 ; 1993 ; Task Force on Juvenile Sexual Offenders and their Victims, 2006). Plusieurs raisons ont motivé cet accro...

Auteur

Ph.D., Professeure titulaire au Département de sexologie et professeur externe au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle est aussi psychologue clinicienne à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal. Elle est chercheure régulière au Centre de recherche de l’Institut Philippe-Pinel de Montréal, au Centre international de criminologie comparée et au Centre de recherche Fernand-Seguin. Membre du groupe de recherche sur les agresseurs sexuels, ses travaux de recherche portent sur les adolescents auteurs d’abus sexuels et leurs familles, la conception d’instruments psychométriques sur les déviances sexuelles et le déni-minimisation des agresseurs sexuels, et les facteurs neuropsychologiques et les comportements à risque des adolescents auteurs d’abus sexuels.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search