Version classiqueVersion mobile

La délinquance sexuelle des mineurs

 | 
Monique Tardif
, 
Martine Jacob
, 
Robert Quenneville
, 
et al.

Première partie. L'évaluation

Chapitre 4. L’évaluation de la comorbidité auprès d’adolescents auteurs d’abus sexuel

Monique Tardif et Robert Quenneville

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La comorbidité se définit comme la coexistence de pathologies médicales ou psychiatriques chez le patient. Lors du processus d’évaluation, une question incontournable consiste à déterminer s’il y a présence de comorbidité, puis à saisir sa nature et son influence potentielle chez l’adolescent qui a commis des abus sexuels. Pour préciser cette question, il faut établir un diagnostic complet en identifiant l’interrelation des pathologies en cause qui rattachent divers diagnostics (par exemple, troubles de l’humeur, abus de substances, etc.) à la problématique d’abus sexuel. Selon cette perspective, l’évaluation diagnostique se fonde essentiellement sur les symptômes et non sur la connaissance des événements ou des causes, ce qui peut pallier : 1) le refus de dévoiler en raison d’un sentiment de honte, d’un manque de confiance ou de crainte de représailles, 2) le déficit de la mémoire de rappel, 3) le déni et la minimisation et 4) le mécanisme d’évitement de la reviviscence du trauma (...

Auteurs

Ph.D. Professeure titulaire au Département de sexologie et professeur externe au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle est aussi psychologue clinicienne à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal. Elle est chercheure régulière au Centre de recherche de l’Institut Philippe-Pinel de Montréal, au Centre international de criminologie comparée et au Centre de recherche Fernand-Seguin. Membre du groupe de recherche sur les agresseurs sexuels, ses travaux de recherche portent sur les adolescents auteurs d’abus sexuels et leurs familles, la conception d’instruments psychométriques sur les déviances sexuelles et le déni-minimisation des agresseurs sexuels, et les facteurs neuropsychologiques et les comportements à risque des adolescents auteurs d’abus sexuels.

MD, FRCPC, Psychiatre, travaille au Centre de psychiatrie légale de Montréal (CPLM) et à la clinique de consultation externe de l’Institut Philippe-Pinel de Montréal. Il est cofondateur du programme externe d’évaluation et de traitement pour les adolescents auteurs d’abus sexuels de l’Institut Philippe-Pinel de Montréal.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search