Version classiqueVersion mobile

Construire l'espace sociosanitaire

 | 
François Aubry
, 
Louise Potvin

Deuxième partie. Mises à l'épreuve et pratiques de recherche

Chapitre 6. L’acteur social : l’expérience du quartier Villeray à Montréal

Gilles Sénécal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le recours à la notion d’acteur social est devenu une façon commode de désigner les participants à un processus politique ou à une intervention en faveur du développement communautaire ou de la revitalisation urbaine. Elle est largement reprise sans être toujours explicitée. Dérivée de la sociologie de l’action, elle emprunte au théâtre les notions de jeu, d’interaction et de scène. En fait, l’archéologie du concept nous fait remonter aux propositions de la sociologie fonctionnaliste, nommément à Parsons, et dans une tout autre perspective, au courant interactionniste. La métaphore de l’acteur a inspiré, en effet, les sociologues, à commencer par Simmel (1998) et surtout Goffman (1973 ; 1974 ; 1991). En fait, la notion d’acteur social se dissémine dans plusieurs approches et théories ; elle désigne en général tout aussi bien des organismes, des groupes ou des personnes qui accaparent des fonctions et des rôles sociaux, bénéficient d’une capacité d’action, sont soumis à des contraint...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search