Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'ergothérapie au Québec

 | 
Francine Ferland
, 
Élisabeth Dutil

Conclusion

L’ergothérapie de demain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Du fait de sa vocation holistique, l’ergothérapie devra alors se constituer gardienne de la tradition artisanale, et réapprendre à l’être humain la magie du toucher, la force du dialogue entre la main et la matière, et l’écoute des images intérieures.
Anne Lang-Étienne1

L’histoire d’une profession est affaire de perception : c’est donc notre perception de l’histoire de l’ergothérapie que nous vous avons présentée ici. D’autres personnes l’auraient probablement écrite différemment, faisant ressortir davantage certains thèmes et passant sous silence d’autres sujets. Mais nous pensons que le constat aurait été le même au bout du compte. Considérant la capacité d’adaptation démontrée par la profession au fil des ans, tant en lien avec les changements dans le réseau de la santé qu’avec l’évolution des besoins des Québécois, l’ergothérapie n’aura aucun mal à poursuivre son évolution.

En 1962, Mary Reilly2 écrivait : « Occupational Therapy can be one of the greatest ideas of 20th century medi...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540