Version classiqueVersion mobile

Converties à l'islam

 | 
Géraldine Mossière

Chapitre 6. Reconnue par l’autre et respectée chez soi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aux États-Unis où ils sont abondamment étudiés, les musulmans noirs américains interprètent l’islam comme un motif d’ordre et de dignité, générant un sentiment de fierté, d’appartenance et de discipline. Dans les espaces périphériques à la société dominante, l’islam apparaît donc comme un vecteur d’ascension sociale pour des acteurs dévalorisés dans leur environnement socioéconomique. La religion est ici pensée comme un garde-fou qui, tout en protégeant des comportements délinquants ou déviants, constitue une source de revalorisation personnelle et sociale. Une telle instrumentalisation du religieux amène généralement les nouveaux croyants à se réapproprier l’éthique adoptée de sorte que l’observance religieuse sert autant à renforcer la norme qu’à la reconstruire. Déplorant la perte du sens communautaire de leur société d’origine, certaines converties issues du groupe majoritaire mettent alors l’accent sur le port de marqueurs identitaires visibles, affichant ainsi une appartenance...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search