Version classiqueVersion mobile

Converties à l'islam

 | 
Géraldine Mossière

Chapitre 5. Entre soi et société, entre foi et communauté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si, selon la formule consacrée, « la foi est basse quand on ne pratique pas », elle l’est aussi quand on n’est pas (bien) entourée. Bien que l’espace communautaire favorise, et parfois astreigne, à la performance identitaire, le respect ostensible de ces principes et convenances concourt également à sa cohésion. D’ailleurs, les converties les plus engagées associent leur cheminement spirituel à une conscience sociale et politique forte, que ce soit dans le cadre d’un islam de tendance soufie, moderniste ou orthodoxe. Plus qu’un choix religieux assumé par l’individu, la conversion se réalise dans un cadre communautaire qui pourvoit identité, lien et soutien sociaux, sans compter le contrôle et la pression du groupe. Le geste de conversion insère alors la nouvelle musulmane dans une structure de rapports sociaux qui s’articulent autour de nouveaux enjeux symboliques dont, entre autres, la définition de l’authenticité de la tradition religieuse.

Un individualisme communautaire

...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search