Version classiqueVersion mobile

Le système politique américain

 | 
Michel Fortmann
, 
Pierre Martin

Deuxième partie. Les institutions

6. La Cour suprême

Jean-François Gaudreault-DesBiens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Laws are a dead letter without courts to expound and define their true meaning and operation.
Alexander Hamilton, « The Federalist, no 22 »1.

Le thème de la montée en puissance du droit et des juges est à la mode. Dans de nombreuses démocraties, on se plaît à dire, et parfois à se plaindre, que le droit envahit le politique ou, si l’on préfère, qu’il entrave indûment le fonctionnement des processus décisionnels que l’on associe généralement au domaine du politique. Sur un ton plus neutre, on soutient que cette montée en puissance du droit met en question les formes traditionnelles d’expression de la volonté collective, les modalités d’affirmation des individus et des collectivités, voire le lien social lui-même. En retour, le droit masquerait de moins en moins ses liens avec le politique. Bref, la distinction traditionnellement opérée par les juristes positivistes entre droit et politique serait plus que jamais battue en brèche.

Si les opinions diffèrent quant aux réponses à donner à c...

Auteur

Professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, où il est également vice-doyen à la recherche et aux communications et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les identités juridiques et culturelles nord-américaines et comparées. Il a publié de très nombreux articles dans des ouvrages ou revues juridiques, dont notamment la Revue de droit parlementaire et politique et la Supreme Court Law Review. Il a écrit ou dirigé une douzaine d’ouvrages, dont Les solitudes du bijuridisme canadien (Thémis, 2007) et La liberté d’expression entre l’art et le droit (Les Presses de l’Université Laval/Liber, 1996).

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search