Version classiqueVersion mobile

Le bon sens à la scandinave

 | 
Dominique Côté
, 
Marie-France Raynault

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1980 paraissait en Angleterre le rapport Inequalities in Health : Report of a Research Working Group, plus connu sous le nom de Black Report, du nom de son auteur principal, Sir Douglas Black. Ce rapport a campé définitivement la notion d’inégalités sociales de santé : il démontrait que le taux de mortalité des hommes se situant au bas de l’échelle sociale était le double de celui des hommes de la classe la plus riche. Les rapports Whitehead, Acheson et Marmot publiés respectivement en 1987, 1998 et 2010 énonçaient les mêmes conclusions. Depuis, de nombreuses études ont démontré que ce constat s’applique à de multiples problèmes de santé rencontrés dans diverses sociétés. Bref, sauf de très rares exceptions, l’incidence des cancers, des maladies cardio-vasculaires, des maladies infectieuses et des traumatismes est plus élevée chez les pauvres.

Doit-on y voir une fatalité ? Certainement pas. Car les dernières études sur le sujet définissent plusieurs stratégies pour réduire ces iné...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search