Version classiqueVersion mobile

Le bon sens à la scandinave

 | 
Dominique Côté
, 
Marie-France Raynault

Chapitre 8. Les politiques d’éducation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’éducation occupe une place prépondérante dans les sociétés des pays nordiques. Pas étonnant, alors qu’elle y soit gratuite, de qualité et d’accès universel. Les systèmes d’éducation y sont presque entièrement publics. En Norvège et en Finlande, moins de 2 % des élèves fréquentent les écoles privées au primaire et au secondaire ; en Suède, le taux est d’environ 6 %, alors qu’il atteint 14 % au Danemark. Les auteurs Schubert et Martens (2005) décrivent bien l’esprit nordique en matière d’éducation :

Le Danemark, la Suède et la Finlande sont les pays européens qui investissent le plus dans l’éducation : 8,5 % du PIB au Danemark, 7,7 % en Suède et 6,2 % en Finlande, alors que la moyenne européenne est de 5,1 %. Mais l’approche nordique n’est pas que quantitative ; l’aspect qualitatif est tout aussi important. L’éducation est considérée comme un privilège, mais aussi comme un droit et un devoir. C’est ce qui explique la gratuité des services d’éducation, de la garderie à l’université. L...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search