Version classiqueVersion mobile

Lettres à Paul-Émile Borduas

 | 
Claude Gauvreau

Lettres à Paul-Émile Borduas

1. [Fin septembre 19481]

Texte intégral

  • 1 Autographe, Musée d’art contemporain de Montréal, fonds Paul-Émile Borduas, T. 128. Claude Gauvrea (...)

1Cher M. Borduas,

  • 2 « Le renvoi de M. Borduas », Le Devoir, 28 septembre 1948, p. 5 ; repris dans Écrits sur l’art, p. (...)
  • 3 Allusion à la « Note de la Rédaction » d’André Laurendeau, qui accompagne le texte (voir Écrits su (...)

2Voici le texte2 tel que André Laurendeau m’avait promis de le publier (et avec la note de condamnation également promise3).

3Je crois le texte assez ferme pour survivre intact à la critique qui l’accompagne (et qui est d’ailleurs facilement réfutable).

  • 4 Il s’agit vraisemblablement des mots « vaudevillesque » et « extra-scolairement ».

4Les deux modifications mineures dans le vocabulaire épithétique4 sont de ma propre initiative libre (pour l’amélioration du style).

  • 5 « Maurice Félix (Paris, 1875 – Montréal, 1972), lauréat des Beaux-Arts et diplômé des Arts décorat (...)
  • 6 André Fréchet, professeur d’ébénisterie, directeur honoraire de l’École Boulle à Paris et responsa (...)
  • 7 Sous prétexte que l’affaire prend une tournure personnelle assez désagréable où, estime Laurendeau (...)
  • 8 Le texte fut envoyé à l’adresse suivante : « Le Rédacteur, Le Devoir, Montréal ».

5Mais je n’avais pas été prévenu que les noms de Félix5 et Fréchet6 seraient remplacés par des points de suspension (Laurendeau toutefois prend publiquement la responsabilité de cette suppression, comme vous le constaterez7). Ça été une légère surprise pour moi, aussi, de m’apercevoir que le texte passait sous forme de lettre8. Enfin, qu’importe... !

  • 9 Claude Gauvreau interpelle directement le directeur de l’École du meuble, Jean-Marie Gauvreau, afi (...)

6Si Gauvreau ne grouille pas après ça, c’est un galeux de couillon9.

  • 10 Yves Lasnier avait refusé antérieurement de signer Refus global (voir Écrits sur l’art, p. 55). Il (...)
  • 11 Deux articles favorables à la cause de Borduas paraissent à cette époque dans le journal étudiant (...)

7Tout n’est pas perdu non plus du côté de Lasnier10. Il appert que le Quartier latin va s’emparer de l’affaire11, favorablement à Lasnier. Je vous expliquerai.

  • 12 Jean-Paul Mousseau écrit à Borduas, le 12 octobre 1948 : « Monsieur Borduas. Voilà une partie des (...)

8Je n’ai pas eu le temps encore d’aller chercher les découpures de journaux chez Mousse12. Je vous enverrai cela probablement demain.

9D’autres nouvelles précises se dessinent à l’horizon. Quand elles auront pris corps suffisamment concrètement, je vous avertirai.

10À bientôt

11Claude

Notes

1 Autographe, Musée d’art contemporain de Montréal, fonds Paul-Émile Borduas, T. 128. Claude Gauvreau transmet à Borduas, avant publication, une transcription par Le Devoir d’un de ses textes (auquel il apporte deux modifications stylistiques) et la « Note de la Rédaction » d’André Laurendeau. Cette lettre précède de peu la parution, en page 5 du Devoir, du texte de Claude Gauvreau intitulé « Le renvoi de M. Borduas ».

2 « Le renvoi de M. Borduas », Le Devoir, 28 septembre 1948, p. 5 ; repris dans Écrits sur l’art, p. 134-137. Dans cette lettre adressée à André Laurendeau, Claude Gauvreau met en cause les motifs invoqués par les autorités pour congédier Borduas, faisant valoir en outre que les écoles gouvernementales comme l’École du meuble sont non confessionnelles. André Laurendeau répliquera que la neutralité « technique » (la direction et les élèves étant catholiques) « ne dispense personne de soucis élémentaires de moralité chrétienne » (Écrits sur l’art, p. 138).

3 Allusion à la « Note de la Rédaction » d’André Laurendeau, qui accompagne le texte (voir Écrits sur l’art, p. 137-138) : l’éditorialiste du Devoir, dont le journal s’est prononcé à deux reprises contre Refus global, exprime son profond désaccord avec l’idéologie libertaire défendue par le manifeste : « Refus global est bien autre chose qu’une attitude esthétique : il se prétend une philosophie de l’histoire et de la vie. Sur ce plan, nous réitérons notre opposition non moins “globale”. » Certains critiques et historiens, dont André-G. Bourassa et François-Marc Gagnon, ne manqueront pas de souligner l’ambiguïté des arguments invoqués à cette occasion par André Laurendeau. Borduas, apparemment, ne lui gardera pas rancune, reconnaissant en Laurendeau le seul adversaire loyal à s’être présenté durant toute cette affaire (voir Écrits II, p. 266, 277).

4 Il s’agit vraisemblablement des mots « vaudevillesque » et « extra-scolairement ».

5 « Maurice Félix (Paris, 1875 – Montréal, 1972), lauréat des Beaux-Arts et diplômé des Arts décoratifs de Paris, lauréat de l’Académie de modelage ornemental et de composition décorative appliquée aux Beaux-Arts de France, enseigne à l’École des beaux-arts de Montréal à compter de 1925 et à l’École du meuble à compter de 1946 (où il remplace définitivement Borduas à compter de 1948) » (Écrits I, p. 58, n. 18). Au sujet des démêlés de Borduas avec Maurice Félix, voir Écrits I, p. 402-403, 415, 463.

6 André Fréchet, professeur d’ébénisterie, directeur honoraire de l’École Boulle à Paris et responsable du cours de composition à l’École du meuble. Dans sa lettre à André Laurendeau, Claude Gauvreau écrit : « Il était fatal que la comparaison s’établît entre le précis et désinvolte M. Borduas et quelques détritus importés, colporteurs gâteux d’un enseignement mort partout ailleurs. [...] Lorsque des fruits par trop ratatinés (je pense à l’antédiluvien M. [Fréchet] devenaient d’un goût intolérablement nauséeux pour les élèves, ceux-ci (des catholiques, en grande majorité) protestèrent exigeant la compétence, il y eut même grève. Ceci est un fait public » (Écrits sur l’art, p. 135-136).

7 Sous prétexte que l’affaire prend une tournure personnelle assez désagréable où, estime Laurendeau, l’on aurait tort de s’engager : « Nous avons cru devoir supprimer deux noms que notre correspondant donnait en toutes lettres » (Écrits sur l’art, p. 138).

8 Le texte fut envoyé à l’adresse suivante : « Le Rédacteur, Le Devoir, Montréal ».

9 Claude Gauvreau interpelle directement le directeur de l’École du meuble, Jean-Marie Gauvreau, afin qu’il prenne publiquement position dans cette affaire : « Que pense de toute l’affaire M. Jean-Marie Gauvreau ? Son mutisme m’étonne. Oui ou non, considère-t-il que les cours de M. Borduas étaient mauvais ou nocifs ? Oui ou non, reconnaît-il à M. Borduas le droit de publier, extrascolairement, Refus global ? Est-ce le ministre qui, de sa propre initiative, a imposé à M. Jean-Marie Gauvreau la suspension de M. Borduas ; ou bien est-ce M. Jean-Marie Gauvreau qui a abusé de la confiance que le ministre se doit d’accorder a priori à ses collaborateurs immédiats ? Les questions sont posées ; et nettement, je crois » (Écrits sur l’art, p. 136-137).

10 Yves Lasnier avait refusé antérieurement de signer Refus global (voir Écrits sur l’art, p. 55). Il contresignera en revanche la protestation collective contre l’application de la Loi du cadenas (voir « Protestation collective », dans Écrits sur l’art, p. 337).

11 Deux articles favorables à la cause de Borduas paraissent à cette époque dans le journal étudiant Le Quartier latin : Pierre Lefebvre, « Notre manière », Le Quartier latin, 5 octobre 1948, p. 1, et François Léger, « L’affaire Borduas », Le Quartier latin, 8 octobre 1948, p. 1-2. Voir Chronique, p. 523.

12 Jean-Paul Mousseau écrit à Borduas, le 12 octobre 1948 : « Monsieur Borduas. Voilà une partie des découpures. Je dois aller aux journaux pour avoir les articles que j’ai manques. Je les aurai. Vous les enverrai le plus tôt possible. Un article a paru dans Le Quartier latin de cette semaine, favorable. Tout va bien. Mousse » (cité dans Chronique, p. 523).

© Presses de l’Université de Montréal, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search