Version classiqueVersion mobile

Les Autochtones et le Québec

 | 
Alain Beaulieu
, 
Stéphan Gervais
, 
Martin Papillon

Première partie. Rencontres historiques

Les politiques colonialistes fédérales et provinciales dans le Nord québécois, 1945-1970

Toby Morantz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jusqu’après la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement fédéral pratique à l’égard des peuples autochtones une politique du « maintien du statu quo » (Hawthorn et Tremblay, 1966-67, 1 : 420). À la fin des années 1940, de nouvelles politiques transforment cette opération de « maintien » en opération de « contrôle ». À cette époque, les Cris et les Inuit sont administrés par deux ministères fédéraux distincts, chacun ayant sa philosophie propre, produisant des politiques différentes. La Division des affaires indiennes applique généralement une politique unique à l’échelle du pays, même si la situation culturelle, géographique et économique de ses clients varie d’une région à l’autre. Par exemple, dans le sud du Québec et de l’autre côté de la frontière, en Ontario, de nombreux peuples autochtones ont des emplois saisonniers dans la foresterie, la pêche, l’extraction minière et l’agriculture, alors que la plupart des peuples des régions septentrionales du Québec ne jouissent pas d’une ...

Auteur

Ethno-historienne et est professeure retraitée du Département d’anthropologie de l’Université McGill.

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search