Version classiqueVersion mobile

Les Autochtones et le Québec

 | 
Alain Beaulieu
, 
Stéphan Gervais
, 
Martin Papillon

Première partie. Rencontres historiques

La création des réserves indiennes au Québec

Alain Beaulieu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1837, dans une pétition adressée au gouverneur de la colonie, les Autochtones de la vallée du Saint-Laurent faisaient un triste constat au sujet de leurs conditions d’existence : « Nos ancêtres étaient habitués à vivre du fruit de leurs chasses », écrivaient-ils, « mais cela est impossible pour nous, et le sera encore bien davantage pour nos descendants ». La « marche de l’émigration européenne » était responsable de cette situation : en envahissant leurs « terres de chasse » et en « abattant les immenses forêts dont elles étaient couvertes », elle avait éloigné « toutes les bêtes sauvages » (Grande-Bretagne, 1839 : 62)1, engendrant la misère dans son sillage. Sept ans plus tard, faisant écho à ces remarques, la commission Bagot, chargée d’enquêter sur l’administration des affaires indiennes, rapportait les « effets désastreux » du « progrès des établissements » sur les Autochtones. Quelques décennies auparavant, les « tribus errantes » trouvaient encore « du gibier et des pellet...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search