Version classiqueVersion mobile

Les Autochtones et le Québec

 | 
Alain Beaulieu
, 
Stéphan Gervais
, 
Martin Papillon

Première partie. Rencontres historiques

La tradition orale : une autre façon de concevoir le passé

Sylvie Vincent

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les sources de nos connaissances sur le passé sont diverses. Les premières qui viennent généralement à l’esprit sont les sources écrites et les sources matérielles (voir, dans ce livre, les chapitres signés par Peter Cook et Roland Tremblay). Bien que moins connues, les sources orales ont pris de plus en plus d’importance depuis le milieu du XXe siècle, en raison notamment des travaux effectués en Afrique et auprès des Autochtones des Amériques. Elles constituent une troisième voie permettant d’appréhender le passé. C’est d’elles qu’il sera question dans ce chapitre1.

Dans les pages qui suivent, je commencerai par définir la tradition orale, notamment en la distinguant de l’histoire orale. Puis, je m’attacherai à la tradition orale des Innus du Québec et, plus particulièrement, aux récits de type historique. À l’aide du récit qui relate les événements entourant la fondation de Québec, je ferai ressortir quelques points de convergence et de divergence entre la version orale des Innus ...

Auteur

Anthropologue et chercheure autonome, a effectué des travaux touchant plusieurs domaines, dont l’histoire des Autochtones.

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search