Version classiqueVersion mobile

La pénologie

 | 
Marion Vacheret
, 
Estibaliz Jimenez

Deuxième partie. Les peines

3. La peine d’emprisonnement

Marion Vacheret

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La prison est la sanction la plus élevée dans l’archipel pénal de la majorité des sociétés occidentales. Utilisée depuis toujours, sinon comme peine principale du moins comme peine accessoire – en attente du prononcé définitif de la sentence –, cette mesure a pris une ampleur considérable à partir du XIXe siècle, la liberté devenant le « bien civil le plus précieux ».

Lieu d’exclusion sociale et d’isolement, espace physique et architectural déterminé, les hauts murs, les grillages tout comme les miradors de la prison sont les représentations extérieures d’une volonté collective délibérée d’exclure pour un temps déterminé certaines personnes du corps social. Largement utilisée comme sanction, cette institution, vue comme « idéale » en matière de lutte contre la criminalité, est ainsi devenue la peine par excellence, incontournable point de référence pour tout un chacun, suprême rempart visant la protection de l’ordre public.

Pendant longtemps la prison a été vue comme un lieu de pénite...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search