Version classiqueVersion mobile

La création musicale au Québec

 | 
Jonathan Goldman

8. Claude Vivier. L’influence de Stockhausen, la nouvelle simplicité et le râgâ

Jean Lesage

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000000F30000012569F3AC53.jpg

œuvre étudiée :
Siddhartha (1976), pour orchestre en huit groupes
date de la première audition : 14 mars 1987
interprète : Orchestre métropolitain du Grand Montréal, dirigé par Walter Boudreau
durée : 27:00
édition de la partition : Boosey & Hawkes
enregistrement : « Claude Vivier : Orion, Siddhartha,
Cinq chansons pour percussions », Christian Dierstein, WDR Sinphonieorchester Köln, Peter Rundel, Kairos, W 148249, 2006

CLAUDE VIVIER
Né à Montréal en 1948 de parents inconnus, Claude Vivier meurt tragiquement à Paris à l’âge de 34 ans. De 1966 à 1971, il étudie la composition avec Gilles Tremblay et le piano avec Irving Heller au Conservatoire de musique du Québec à Montréal. Boursier du Conseil des arts du Canada, il travaille avec Gottfried Michael Koenig à l’Institut de sonologie d’Utrecht et avec Paul Méfano à Paris. De 1972 à 1974, il étudie également à Cologne avec Karlheinz Stockhausen ; c’est à son contact que le jeune compositeur opte pour un style plus personnel axé sur l’utilisatio...

Auteur

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search