Version classiqueVersion mobile

Les excuses dans la diplomatie américaine

 | 
Jérémie Cornut

Deuxième partie

Chapitre 5. Les excuses diplomatiques américaines selon Bull, Constantinou et Putnam

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La question : « Pourquoi les États-Unis obtiennent-ils des excuses d’un autre État ou lui présentent-ils des excuses ? » est susceptible de recevoir plusieurs réponses. Trois d’entre elles sont envisagées ici : 1) parce que, dans la société internationale, telle est la norme en cas de violation d’une règle ; 2) parce que les deux États sont étrangers l’un à l’autre ; et 3) parce que la pression exercée par les diplomates étrangers est moins forte que celle des groupes internes (ou vice versa). Pour éviter de les juxtaposer, nous montrerons en quoi ces différentes explications sont complémentaires : nous indiquerons de façon précise ce qu’apporte chacune à l’étude du phénomène. En nous référant à l’érotétique et à la théorie du contraste, pour déterminer ce qui est expliqué par chaque théorie et ce qui ne l’est pas, nous insérerons chaque fois une question contrastive.

Bull et la règle de la protection des règles

Pour Hedley Bull (1977), les excuses constituent une règle de protection ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search