Version classiqueVersion mobile

La réadaptation de l’adolescent antisocial

 | 
Marc Le Blanc
, 
Pierrette Trudeau Le Blanc

Deuxième partie. Comment réadapter ?

Chapitre VII. L’implantation et l’évaluation du programme cognitivo-émotivo-comportemental

Marc Le Blanc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le dernier acte de notre pièce sur la réadaptation décrit le passage de la conception à l’action et conduit ainsi le lecteur de l’implantation du PCÉC à l’appréciation de la qualité de sa mise en œuvre et à l’évaluation des résultats qu’il produit.

Pour évaluer le programme psychoéducatif de Boscoville, à la fin des années 1970, nous avions proposé une stratégie en quatre temps : identifier le niveau de l’effort, apprécier le degré d’efficience, mesurer l’ampleur de l’efficacité et mettre en interaction ces quatre procédures195.

L’effort était défini par l’appréciation de la quantité et de la qualité des ressources qui étaient mobilisées pour faire fonctionner un service de réadaptation. Dans le cadre du projet de recherche et développement sur la réadaptation en internat de Boscoville2000 (PRDRIB2), il s’agissait d’optimiser le programme psychoéducatif existant dans un service et d’implanter le PCÉC de réadaptation. L’efficience était définie comme l’appréciation du degré de...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search