Version classiqueVersion mobile

Le phénomène des gangs de rue

 | 
Jean-Pierre Guay
, 
Chantal Fredette

Quatrième partie. Politiques publiques, répression et prise en charge pénale

Chapitre 19. Les défis de l’intégration des membres de gangs en prison

Marie-Pier Charland et Marion Vacheret

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les gangs de rue font l’objet d’une répression accrue depuis plusieurs années1. Conséquemment, beaucoup de leurs membres se retrouvent, de facto, condamnés à une peine d’emprisonnement. Plusieurs études s’intéressent à la présence des gangs dans les établissements carcéraux. Elles soulèvent un certain nombre de préoccupations, notamment en ce qui concerne la multiplication des actes criminels en détention et les stratégies d’adaptation à cet univers privatif.

Nous proposons, dans le cadre de ce chapitre, une réflexion sur l’intégration des gangs en détention à partir d’une analyse des liens entre l’adaptation, la sous-culture carcérale et la sous-culture délinquante des membres de gangs.

Un phénomène difficile à cerner

Selon Spergel (1995), la définition d’un gang varie selon les intérêts des policiers, des écoles, des politiciens, des services sociaux ou des chercheurs. Par ailleurs, la frontière entre l’adhésion à un groupe d’amis qui commettent des actes délinquant...

Auteurs

M.Sc., criminologie
Auteure du mémoire de maîtrise « Les gangs de rue en prison » et diplômée de l’École de criminologie de l’Université de Montréal, Montréal (Québec, Canada).

Ph.D., criminologie
Professeure agrégée à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, et responsable de l’Équipe de recherche sur la pénalité du Centre international de criminologie comparée, Montréal (Québec, Canada).

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search