Version classiqueVersion mobile

Le phénomène des gangs de rue

 | 
Jean-Pierre Guay
, 
Chantal Fredette

Deuxième partie. Médias, culture et mondialisation

Chapitre 9. Les cybergangs : mythe ou réalité ?

Chantal Fredette, Francis Fortin et Jean-Pierre Guay

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’essor des technologies de l’information et des communications contribue à la promotion de la culture et des exploits des gangs de rue, mais aussi à l’émergence de nouveaux espaces de rencontres et d’affaires. La présence de ces groupes en ligne n’est pas nouvelle en raison de la montée en popularité d’internet au cours des deux dernières décennies. L’intérêt scientifique qu’on lui porte est toutefois encore à ses balbutiements. Bien que le phénomène soit beaucoup commenté, il demeure largement méconnu. Il est peu documenté et il est analysé à l’aide de méthodes peu rigoureuses. Cela s’explique notamment par les difficultés éprouvées dans l’étude du phénomène des gangs et, en particulier, celle de la présence de ces groupes sur internet. Parmi les problèmes les plus importants, on retrouve l’absence de définitions communes, puis la validité des méthodes de mesure. Si l’identification des gangs et de leurs membres est laborieuse dans le monde physique, elle constitue un exercice par...

Auteurs

M.Sc., criminologie
Candidate au doctorat de l’École de criminologie de l’Université de Montréal, chargée de cours à la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal et agente de planification, de programmation et de recherche au Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire (Québec, Canada).
Criminologue et étudiante au doctorat à l’École de criminologie de l’Université de Montréal.

M.Sc., criminologie
Chercheur associé au Centre international de criminologie comparée et candidat au doctorat à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, Montréal (Québec, Canada).

Ph.D., criminologie
Professeur agrégé à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, chercheur associé au Centre international de criminologie comparée et chercheur titulaire à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal (Québec, Canada).
Chercheur au Centre international de criminologie comparée de l’Université de Montréal.

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search