Version classiqueVersion mobile

Le phénomène des gangs de rue

 | 
Jean-Pierre Guay
, 
Chantal Fredette

Première partie. Définitions, mesures et manifestations du phénomène

Chapitre 1. Définir, classifier et mesurer

Jean-Pierre Guay, Chantal Fredette et Sébastien Dubois

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’image actuelle des gangs de rue au Québec tire son origine d’une série d’événements violents qui leur sont attribués à la fin des années 1990 et qui ont mené à plusieurs opérations policières. Jumelés à un traitement médiatique important, ces incidents ont propulsé à l’avant-scène ce phénomène, jusque-là considéré comme de la petite délinquance, ne touchant que certains quartiers de Montréal et associé aux difficultés d’intégration des immigrants.

Aux États-Unis, les préoccupations relatives aux gangs de rue remontent au début du 20e siècle. L’intérêt porté au phénomène au Canada et au Québec est beaucoup plus récent. Jusqu’au début des années 2000, les chercheurs et les intervenants canadiens et québécois étaient davantage préoccupés par les groupes traditionnellement associés au crime organisé. Depuis, les gangs de rue attirent de manière croissante l’attention du public, ce qui perturbe le sentiment de sécurité. Les pressions exercées sur les décideurs et les organisations respo...

Auteurs

Ph.D., criminologie
Professeur agrégé à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, chercheur associé au Centre international de criminologie comparée et chercheur titulaire à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal (Québec, Canada).
Chercheur au Centre international de criminologie comparée de l’Université de Montréal.

M.Sc., criminologie
Candidate au doctorat de l’École de criminologie de l’Université de Montréal, chargée de cours à la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal et agente de planification, de programmation et de recherche au Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire (Québec, Canada).
Criminologue et étudiante au doctorat à l’École de criminologie de l’Université de Montréal.

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search