Version classiqueVersion mobile

Profession sinologue

 | 
Charles Le Blanc

Lectures complémentaires

Texte intégral

1Boltz, William G., The Origin and the Early Development of the Chinese Writing System, New Haven, American Oriental Society, 1994.

2Cordier, Henri, Bibliotheca Sinica. Dictionnaire bibliographique des ouvrages relatifs à l’Empire chinois, 2e éd., 4 vol. , Paris, Librairie Orientale et Américaine, 1904-1907.

3Demiéville, Paul, « Aperçu historique des études chinoises en France », Acta Asiatica (Tokyo), II, 1966, p. 56-110 ; reproduit dans Paul Demiéville, Choix d’études sinologiques, Leyde, E. J. Brill, 1973, p. 433-487.

4Étiemble, L’Europe chinoise, 2 vol., Paris, Gallimard, 1988.

5Frèches, José, La sinologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1975.

6Gernet, Jacques, Le monde chinois, nouvelle édition, Paris, Armand Colin, 2002.

7Grand Dictionnaire Ricci de la langue chinoise, sous la direction de l’Institut Ricci (Paris-Taipei), 7 vol., Paris, Desclée de Brouwer, 2001. Voir surtout le vol. 7, « Dossiers et index ».

8Maspero, Henri, La sinologie, Paris, Société asiatique, 1922.

9Shaughnessy, Edward L. et Michael Loewe (dir.), Ancient China. From the Origins of Civilization to 221 B. C, Cambridge, Cambridge University Press, 1999.

10Vandermeersch, Léon, Wangdao ou la Voie royale. Recherches sur l’esprit des institutions de la Chine archaïque, 2 vol., Paris, Publications de l’École française d’Extrême-Orient, 1977 et 1980.

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search