Version classiqueVersion mobile

La famille et les troubles émotionnels des jeunes

 | 
Claude Villeneuve

Deuxième partie. La psychopathologie des jeunes

Chapitre 12. L’enfant obèse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Bien que l’obésité infantile ne soit pas un trouble émotionnel, nous avons retenu cette condition en raison de l’importance de sa composante émotionnelle. Pour arriver à comprendre le problème de l’obésité chez l’enfant, il faut tenir compte des émotions, puisque c’est le cerveau qui contrôle la balance d’énergie. Le contrôle de l’homéostasie énergétique met en effet en marche un réseau complexe de signaux périphériques et centraux qui informent sur l’état nutritionnel de l’individu. L’intégration de ces signaux s’effectue au niveau du système nerveux central (Lutter et Nestler, 2009). Dans ce chapitre, les liens entre les facteurs de risque liés à l’obésité infantile et leurs assises familiales formeront l’essentiel de la discussion. Pour conclure, nous présenterons quelques jalons de la prévention et du traitement centrés sur la famille.

Les paramètres de l’obésité infantile

L’obésité est une condition extrêmement complexe répandue partout dans le monde. On en parle comme d’un probl...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search