Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Agriculture et paysage

 | 
Gérald Domon
, 
Julie Ruiz

Troisième partie. Des enjeux de paysage au projet de territoire

11. Le paysage, une interface de dialogue entre chercheurs et acteurs

L’exemple d’une démarche d’animation locale au sein du Parc naturel régional des Causses du Quercy (Midi-Pyrénées, France)

Laurent Lelli et Philippe Sahuc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En France, le paysage tient une place de plus en plus importante dans les politiques territoriales dédiées ou non à sa gestion. Différents textes législatifs mais aussi les recommandations de la Convention européenne du paysage (CEP) ont permis l’affirmation du paysage comme outil privilégié et fédérateur dans une démarche d’aménagement. Au-delà même de la politique institutionnelle du paysage, soutenue par un réseau de professionnels (paysagistes, urbanistes, architectes…) et enrichie des réflexions des universitaires (géographes, sociologues, historiens, écologues, philosophes…), le paysage n’a cependant pas fini sa mue. Mis en avant par la CEP comme un support partageable de discussion et comme un élément d’appropriation locale, le paysage intéresse aujourd’hui les élus, les techniciens des intercommunalités, les citoyens, etc. Les parcs naturels régionaux (PNR) le présentent même comme « la 5e valeur du développement durable, une clef d’entrée et de lecture idéale pour se situer...

Auteurs

Laurent Lelli a obtenu son doctorat de géographie-aménagement à l’Université de Toulouse-Le Mirail en 2000. Actuellement délégué régional à l’ingénierie de la formation à la direction régionale de l’alimentation, l’agriculture et la forêt de Midi-Pyrénées, il travaille sur la relation emploi-formation des filières professionnelles de l’enseignement technique agricole. Il est également chercheur au sein de l’équipe CFORT de l’UMR Métafort de Clermont-Ferrand.

Philippe Sahuc a obtenu son doctorat en sociologie à l’Institut national agronomique de Paris-Grignon (aujourd’hui AgroParisTech) en 1994. Il est présentement maître de conférences à l’École nationale de formation agronomique de Toulouse-Auzeville.

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540