Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Agriculture et paysage

 | 
Gérald Domon
, 
Julie Ruiz

Deuxième partie. Nouvelles pratiques pour réinventer les paysages agricoles

7. Paysage et services écosystémiques

Une nouvelle dimension dans la lutte aux insectes nuisibles

Éric Lucas et Julie-Éléonore Maisonhaute

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La lutte aux insectes nuisibles est née avec l’être humain. Depuis ses origines, il a eu à combattre ses parasites et les commensaux qui lui disputaient sa nourriture. Néanmoins, c’est l’extraordinaire essor de l’humanité associé à la découverte de l’agriculture quelque 10 000 ans avant notre ère qui aura donné une dimension nouvelle à cette guerre sans fin. L’agriculture a profondément modifié les modes de vie des êtres humains, apportant la sédentarisation, et avec elle, les constructions permanentes, nouveau substrat pour les insectes s’attaquant aux structures. L’entreposage des récoltes en vue de la mauvaise saison a également ouvert une nouvelle niche potentielle à une cohorte d’arthropodes spécialisés dans les denrées entreposées comme les charançons et les ténébrions. L’essor de l’agriculture associé à celui des populations humaines auront également profondément modifié les paysages. Tandis que la production agricole augmentait et que la population humaine commençait sa vert...

Auteurs

Éric Lucas a obtenu son doctorat en biologie à l’Université Laval en 1998. Il est présentement professeur au Département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal où il dirige le laboratoire de lutte biologique.

Julie-Éléonore Maisonhaute a obtenu son diplôme d’ingénieur agronome en 2004 à l’École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires de Vandœuvre-lès-Nancy (France) et sa maîtrise en biologie en 2010 à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle effectue présentement son doctorat en biologie au sein du laboratoire de lutte biologique de l’UQAM.

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540