Version classiqueVersion mobile

Le sursis littéraire

 | 
Martin Jalbert

Chapitre 4. Les révolutions contrariées1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il sera question ici de révolutions, à faire ou à ne pas faire, la sienne ou celle des autres. Il sera également question de diverses façons de contrarier la logique dont procèdent les révolutions : la logique politique qui est en jeu dans l’affrontement physique, spectaculaire mais somme toute superficiel, auquel on les réduit souvent. Quelques romans québécois des années 1960 sont ici retenus pour les différentes formes de contrariété contenues dans leur représentation de la révolution et leur pensée de l’écriture, et du rapport entre le mot et la chose : L’aquarium de Jacques Godbout, Les rapides de Jean F. Somcynsky (pseudonyme de Jean-François Somain) et, surtout, Prochain épisode d’Hubert Aquin2. Au sein de ces romans parus à quelques années d’intervalle se déploie une lutte entre différents types de relations nouant des noms et des corps, formant des dispositifs destinés à échapper à l’existence incorporelle des mots qui rend possibles à la fois la littérature, l’émancipation...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search