Version classiqueVersion mobile

Méchante langue

 | 
Chantal Bouchard

Chapitre 2. La variation sociolinguistique au cours du XVIIIe siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En l’absence de témoignages directs sur l’état de la langue au cours d’une période antérieure aux enregistrements sonores, le seul moyen de cerner au moins approximativement les points du système linguistique soumis à la variation est l’analyse des documents qui constituent des témoignages indirects. En premier lieu, tout ce qu’on peut qualifier de métadiscours : les traités de prononciation, les « remarques » sur la langue, les propositions de réforme de l’orthographe. D’autres sources indirectes peuvent être utiles : les textes littéraires illustrant la parole de certains sous-groupes sociaux déterminés, et les textes émanant de personnes peu lettrées.

Quelle confiance peut-on faire aux divers témoignages indirects et comment analyser ce qu’ils nous offrent comme information ? Disons d’emblée qu’il ne peut être question de faire une totale confiance à un seul document – traité de prononciation, par exemple, ou système orthographique élaboré dans l’intention de représenter plus exac...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search