Version classiqueVersion mobile

Le drôle de roman

 | 
Mathieu Bélisle

Remerciements

Texte intégral

1Je tiens à remercier François Ricard pour sa lecture attentive, ses conseils éclairés et son appui indéfectible, sans lesquels ce livre n’aurait pas été rendu possible. Ma reconnaissance va également à Isabelle Daunais, qui a lu attentivement les premières ébauches du manuscrit et m’a invité à participer aux travaux du groupe de recherche sur les arts du roman (le « TSAR »). Les membres de ce groupe méritent aussi mes remerciements, eux dont les réflexions relevées ont contribué à nourrir ma pensée. Je remercie Alain Roy, collègue de la revue L’Inconvénient, qui m’a offert de précieux conseils. Je tiens à souligner la collaboration du département de lettres et de la direction du Collège Jean-de-Brébeuf, qui m’ont permis de concilier la recherche et l’enseignement. Je remercie de leur indispensable soutien financier le Fonds québécois de recherches sur la société et la culture (FQRSC), la Chaire James McGill de littérature québécoise et roman moderne, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et le Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill.

2À Naomi, enfin, va ma plus grande reconnaissance. Sans elle, tout cela n’aurait pas de sens.

© Presses de l’Université de Montréal, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search