Version classiqueVersion mobile

La voix et l’os

 | 
Frédérique Bernier

Bibliographie des ouvrages cités

Texte intégral

A) corpus des œuvres à l’étude

Œuvres de Saint-Denys Garneau

Lettres à ses amis, Montréal, HMH, « Constantes », 1967.

Œuvres, édition critique préparée par Jacques Brault et Benoît Lacroix, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, « Bibliothèque des lettres québécoises », 1971.

Œuvres en prose, édition critique établie par Giselle Huot, Montréal, Fides, 1995.

Poèmes et proses (1925-1940). Avec des inédits, Choix et présentation de Giselle Huot, Montréal, Éditions de l’Outarde, « Geai bleu », 2001.

Œuvres de Samuel Beckett

Récit [en ordre de rédaction]

More Pricks than Kicks, New York, Grove Press, 1972 [1934].

Bande et sarabande, trad. par Édith Fournier, Paris, Minuit, 1994.

Murphy, Paris, Minuit, 1965 [1938].

Watt, Paris, Minuit, 1968 [1944].

Premier amour, Paris, Minuit, 1970 [1945].

Mercier et Camier, Paris, Minuit, 1970 [1946].

Molloy, Paris, Minuit, 1951.

Malone meurt, Paris, Minuit, 1951.

L’innommable, Paris, Minuit, 1953.

Nouvelles et Textes pour rien, Paris, Minuit, 1955.

Comment c’est, Paris, Minuit, 1961.

Le dépeupleur, Paris, Minuit, 1971.

Têtes-mortes (D’un ouvrage abandonné, Assez, Imagination morte imaginez, Bing, Sans), Paris, Minuit, 1972.

All Strange Away, London, John Calder, « Beckett Shorts no. 3 », 1999 [1976].

Pour finir encore et autres foirades, Paris, Minuit, 1976.

Compagnie, Paris, Minuit, 1980.

Mal vu mal dit, Paris, Minuit, 1981.

Worstward Ho, London, John Calder, « Beckett Shorts no. 4 », 1999 [1983].

Cap au pire, Paris, Minuit, 1991.

Soubresauts, Paris, Minuit, 1989.

Poésie (corpus secondaire)

Les os d’Écho et autres précipités, trad. par Édith Fournier, Paris, Minuit, 2002 [1928-1935].

Collected Poems (1930-1978), Londres, John Calder, 1986.

Poèmes suivi de mirlitonnades, Paris, Minuit, 1992 [1937-1989].

Théâtre, cinéma, radio et télévision (corpus secondaire)

Théâtre I. En attendant Godot. Fin de partie. Actes sans paroles I et II, Paris, Minuit, 1971 [1952,1957].

Tous ceux qui tombent, Paris, Minuit, 1957.

La dernière bande suivi de Cendres, Paris, Minuit, 1959.

Oh les beaux jours suivi de Pas moi, Paris, Minuit, 1963, 1974.

Comédie et actes divers (Va et vient, Cascando, Paroles et musique, Dis Joe, Actes sans paroles II, Film, Souffle), Paris, Minuit, 1972.

Pas, suivi de Fragments de théâtre I et II, Pochade radiophonique, Esquisse radiophonique, Paris, Minuit, 1978.

Catastrophe et autres dramaticules (Cette fois, Solo, Berceuse, Impromptu d’Ohio, Quoi où), Paris, Minuit, 1982.

Quad et autres pièces pour la télévision (suivi de L’épuisé, par Gilles Deleuze), Paris, Minuit, 1992.

Essais et proses diverses (corpus secondaire)

Disjecta. Miscellaneous Writings and a Dramatic Fragment, Londres, John Calder, 1983 [1929-1967].

Proust, Paris, Minuit, 1990 [1931].

Le monde et le pantalon suivi de Peintres de l’empêchement, Paris, Minuit, 1989 [1948].

Trois dialogues, trad. par l’auteur et par Édith Fournier, Paris, Minuit, 1998 [1949].

B) corpus critique

Ouvrages et articles sur l’œuvre de Saint-Denys Garneau

Béguin, Albert, « Saint-Denys Garneau. Réduit au squelette », Esprit, vol. XXII, no 220, novembre 1954, p. 640-649.

Bélanger, Paul (dir.), Saint-Denys Garneau. La clef de lumière, Montréal, Le Noroît, « Chemins de traverse », 2004.

Biron, Michel, « Saint-Denys Garneau : la scène du poème », dans L’absence du maître. Saint-Denys Garneau, Ferron, Ducharme, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, « Socius », 2000, p. 47-97.

—, « Les fissures du poème », dans B. Melançon et P. Popovic (dir.), Saint-Denys Garneau et La Relève, Montréal, Fides, « Nouvelles études québécoises », 1995, p. 11-24.

Boisclair, Antoine, « L’école du regard. Poésie et peinture chez Saint-Denys Garneau, Roland Giguère et Robert Melançon », thèse de doctorat, [Montréal], Université McGill, 2006.

Bourneuf, Roland, Saint-Denys Garneau et ses lectures européennes, Québec, Les Presses de l’Université Laval, « Vie des lettres canadiennes », 1969.

Brault, Jacques, « Saint-Denys Garneau, réduit au silence », dans Archives des lettres canadiennes, tome IV : La poésie canadienne-française, Fides, 1969, p. 323-331.

—, « Préface », dans Saint-Denys Garneau, Poèmes choisis, Saint-Hippolyte, Le Noroît, 1993, p. 7-20.

—, « Saint-Denys Garneau 1968 », dans Chemin faisant, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 1994, p. 137-142.

Chamberland, Paul, « Un lecteur au regard oblique », dans B. Melançon et P. Popovic (dir.), Saint-Denys Garneau et La Relève, Montréal, Fides, « Nouvelles études québécoises », 1995, p. 99-113.

Charron, François, L’obsession du mal. De Saint-Denys Garneau et la crise identitaire au Canada français. Essai biographique, Montréal, Les Herbes rouges, 2001.

Cliche, Anne Élaine, « Le fou et l’ange ou De cette affaire obscure qu’on appelle l’incarnation », dans J.-F. Chassay et B. Gervais, Les lieux de l’imaginaire, Montréal, Liber, 2002, p. 239-249.

—, « La conversion de l’origine ou Le “regard en dessous” de l’interprétation », dans Comédies. L’autre scène de l’écriture, Montréal, XYZ éditeur, « Théorie et littérature », 1995, p. 91-102.

Cloutier, Yvan, « De quelques usages québécois de Maritain : la génération de La Relève », dans B. Melançon et P. Popovic (dir.), Saint-Denys Garneau et La Relève, Montréal, Fides, « Nouvelles études québécoises », 1995, p. 59-79.

Dumont, François, « La prose de Saint-Denys Garneau : une poétique en creux », Études françaises, vol. XXIX, no 3, hiver 1993, p. 51-61.

Filteau, Claude, Poétiques de la modernité 1895-1948, Montréal, L’Hexagone, « Essais littéraires », 1994, p. 254-275.

Godin, Gérald, « De Saint-Nini Garneau à la Nouvelle-Orléans », Cité libre, février 1964, p. 15-16.

Haeck, Philippe, « L’apprentissage de Saint-Denys Garneau », Voix et images, vol. XIII, no 1, automne 1987, p. 115-122.

Hébert, François, « Le peintre Saint-Denys Garneau », Liberté, vol. XL, no 4, août 1998, p. 4-24

Larose, Jean, « Vers le mauvais pauvre », dans L’amour du pauvre, Montréal, Boréal, « Compact », 1998, p. 203-247.

Larose, Karim, « Travers de la modernité : don, culture et spéculation chez Saint-Denys Garneau », Québec Studies, vol. XXXII, automne 2001/hiver 2002, p. 105-117.

—, « Saint-Denys Garneau et le vol culturel », Études françaises, vol. XXXVII, no 3, 2001, p. 147-163.

Lemaire, Michel, « Métrique et prosaïsme dans la poésie de Saint-Denys Garneau », Voix et images, vol. XX, no 1, automne 1994, p. 73-84.

Le Moyne, Jean, « Saint-Denys Garneau, témoin de son temps », dans Convergences, Montréal, HMH, « Constantes », 1961, p. 219-241.

Marcotte, Gilles, « Pauvreté d’Hector de Saint-Denys Garneau », dans G. Routhier et J.-P. Warren (dir.), Les visages de la foi. Figures marquantes du catholicisme québécois, Fides, 2003, p. 107-120.

—, « Force de Saint-Denys Garneau », Voix et images, vol. XX, no 1, automne 1994, p. 41-49.

Melançon, Robert, « Notes de relecture de Saint-Denys Garneau », dans Paul Bélanger (dir.), Saint-Denys Garneau. La clef de lumière, Montréal, Le Noroît, « Chemins de traverse », 2004, p. 51-61.

—, « Lire cette pratique… Lecture de “Un bon coup de guillotine” de Saint-Denys Garneau », Voix et images, vol. XXIV, no 2, hiver 1999, p. 289-300.

Nepveu, Pierre, « Paysages du sujet », dans Intérieurs du Nouveau Monde, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 1998, p. 157-177.

—, « La prose du poème » et « Un trou dans notre monde », dans L’écologie du réel. Mort et naissance de la littérature québécoise contemporaine, Montréal, Boréal, « Compact », 1999 [1988], p. 25-42 et 63-77.

Ouellet, Pierre, « Le jeu du regard dans l’espace poétique de Saint-Denys Garneau », Voix et images, vol. XX, no 1, automne 1994, p. 50-61.

Paquin, Jacques, « “Un bon coup de guillotine pour accentuer les distances” : l’ironie chez Saint-Denys Garneau », Tangence, vol. LIII, 1996, p. 47-57.

Popovic, Pierre, « Saint-Denys Garneau, celui qui s’excrit », Études françaises, vol. XXX, no 2, automne 1994, p. 111-122.

Proulx, Serge, « La “Poésie” de Saint-Denys Garneau et la crise identitaire au Canada français », Liberté, vol. XLV, no 1, février 2003, p. 89-102.

Riser, Georges, Conjonction et disjonction dans la poésie de Saint-Denys Garneau. Étude du fonctionnement des phénomènes de cohésion et de rupture dans les textes poétiques, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa, 1984.

Rivard, Yvon, « L’héritage de la pauvreté », dans Personne n’est une île, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 2006, p. 130-141.

—, « Saint-Denys Garneau parmi nous », dans Personne n’est une île, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 2006, p 79-89.

—, « Qui a tué Saint-Denys Garneau ? », dans Le bout cassé de tous les chemins, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 1993, p. 99-111.

Schneider, Monique, Généalogie du masculin, Flammarion, « Champs », 2006, p. 340-341.

Ouvrages et articles sur l’œuvre de Samuel Beckett

Acheson, James, « Madness and Mysticism in Beckett’s Not I », AUMLA, no 55, mai 1981, p. 91-101.

Ackerley, C. J., « Samuel Beckett and the Bible : A guide », Journal of Beckett Studies, vol. IX, no 1, 1999, p. 53-125.

—, « Samuel Beckett and Thomas a Kempis : The Roots of Quietism », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, Mary Bryden, Lance St John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Amsterdam/Atlanta, Rodopi, 2000, p. 81-92.

Anzieu, Didier, Beckett, Paris, Gallimard, « Folio/essais », 1998.

—, Créer, détruire, Paris, Dunod, 1996.

Badiou, Alain, Beckett. L’increvable désir, Paris, Hachette, « Coup double », 1995.

Baldwin, Hélène, Samuel Beckett’s Real Silence, University Park, Pennsylvania State University Press, 1981.

Barge, Laura Inez Deavenport, God, the Quest, the Hero : Thematic Structures in Beckett’s Fiction, Chapel Hill, University of North Carolina Press, 1988.

Barth, John, « The Literature of Exhaustion », The Atlantic, vol. CCXX, no 2, août 1967, p. 29-34.

Ben-Zvi, Linda (dir.), Women in Beckett, Urbana, University of Illinois Press, 1990.

Bernal, Olga, « Le glissement hors du langage », dans Cahier de l’Herne. Samuel Beckett, Paris, L’Herne, « Le livre de poche », 1976, p. 213-225.

—, Langage et fiction dans le roman de Beckett, Paris, Gallimard, 1969.

Bernard, Michel, Samuel Beckett et son sujet. Une apparition évanouissante, Paris, L’Harmattan, « Psychanalyse et civilisations », 1996.

Bersani, Leo et Ulysse Dutoit, Arts of Impoverishment : Beckett, Rothko, Resnais, Cambridge, Harvard University Press, 1993.

Blanchot, Maurice, « Où maintenant ? Qui maintenant ? », dans Le livre à venir, Paris, Gallimard, « Idées », 1959, p. 308-317.

Bryden, Mary, Samuel Beckett and the Idea of God, Londres/New York, Macmillan’s Press/St Martin’s Press, 1998.

Buning, Marius, « The “Via Negativa” and its first Stirrings in Eleutheria », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, M. Bryden et L. St John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Amsterdam/Atlanta, Rodopi, 2000, p. 43-54.

Butler, Lance St. John, « “A Mythology with which I am perfectly familiar”: Samuel Beckett and the Absence of God », dans R. Welsh (dir.), Irish Writers and Religion, Gerrards Cross, Colin Smythe, 1992, p. 169-184.

Casanova, Pascale, Beckett l’abstracteur. Anatomie d’une révolution littéraire, Paris, Seuil, « Fiction et Cie », 1997.

Cioran, E. M., « Quelques rencontres », dans Cahiers de l’Herne. Samuel Beckett, Paris, L’Herne, « Le livre de poche », 1976, p. 45-52.

Clément, Bruno, L’œuvre sans qualités. Rhétorique de Samuel Beckett, Paris, Seuil, « Poétique », 1994.

Cliche, Anne Élaine, « La figure du monde. Paul avec Beckett » et « La vérité est dans la jarre. Rab et Rabbi Isaac Louria avec Beckett », dans Dire le livre, Montréal, XYZ éditeur, « Théorie et littérature », 1998, p. 33-61 et 205-215.

Deleuze, Gilles, « L’épuisé », dans Samuel Beckett, Quad et autres pièces pour la télévision, Paris, Minuit, 1992, p. 56-106.

Depussé, Marie, Beckett corps à corps, Paris, Hermann, « Lectures », 2007.

Didi-Huberman, Georges, « Q comme Quad », dans M. Alphant et N. Léger (dir.), Objet Beckett, ouvrage réalisé à l’occasion de l’exposition « Samuel Beckett », Paris, Centre Pompidou/Imec éditeur, 2007, p. 114-127.

Dowd, Garin, « Figuring Zero in “The lost Ones” », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, Mary Bryden, Lance St John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », 2000, p. 67-80.

Ehrard, Peter, Anatomie de Samuel Beckett, Basle et Stuttgart, Birkhäuser Verlag, 1976.

Engelberts, Matthijs, Défis du récit scénique. Formes et enjeux du mode narratif dans le théâtre de Beckett et de Duras, Genève, Droz, 2001.

Ferrini, Jean-Pierre, Dante et Beckett, Paris, Hermann, « Savoir : lettres », 2003.

Fitch, Brian T., Beckett and Babel : An Investigation into the Status of the Bilingual Work, Toronto, University of Toronto Press, 1988.

Fournier, Édith, « Samuel Beckett mathématicien et poète », Critique, vol. XLVI, no 519-520, août-septembre 1990, p. 660-669.

Frémon, Jean, « Samuel Beckett dans les petits souliers de James Joyce », dans Marianne Alphant et Nathalie Léger (dir.), Objet Beckett, ouvrage réalisé à l’occasion de l’exposition « Samuel Beckett », Paris, Centre Pompidou/Imec éditeur, 2007, p. 81-92.

Gavard-Perret, Jean-Paul, L’imaginaire paradoxal ou La création absolue dans les œuvres dernières de Samuel Beckett, Paris, Lettres modernes Minard, « Bibliothèque Circé », 2001.

Gray, Katherine, M., « Troubling the Body : Toward a Theory of Beckett’s Use of the Human Body Onstage », Journal of Beckett Studies, vol. v, nos 1-2, 1996, p. 1-17.

Grossman, Evelyne, La défiguration. Artaud-Beckett-Michaux, Paris, Minuit, « Paradoxe », 2004.

Harrington, John P., The Irish Beckett, Syracuse, Syracuse University Press, 1991.

Houston Jones, David, « “Que foutait Dieu avant la Création ?” Disabling Sources in Beckett and Augustine », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, M. Bryden et L. St. John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Amsterdam/Atlanta, Rodopi, 2000, p. 185-198.

Huston, Nancy, « Le râle vagi : Samuel Beckett », dans Professeurs de désespoir, Arles, Actes Sud/Leméac, 2004, p. 71-91.

Inkel, Stéphane, « Les fantômes et la voix. Politique de l’énonciation et langue maternelle chez Samuel Beckett et Réjean Ducharme », thèse de doctorat, [Montréal], Université du Québec à Montréal, 2005.

Johansson, Birgitta, « Beckett and the Apophatic in selected shorter Texts », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, M. Bryden et L. St. John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Amsterdam/Atlanta, Rodopi, 2000, p. 55-66.

Juliet, Charles, Rencontres avec Samuel Beckett, Paris, P.O.L, 1999.

Knowlson, James, Beckett, trad. par E. Bonis, Arles, Actes Sud/Solin, 1999.

—, « Pour une vraie biographie de Beckett », Critique, nos 519-520, août-septembre 1990, p. 654-659.

Kristeva, Julia, « Le père, l’amour, l’exil », dans Cahier de l’Herne. Samuel Beckett, Paris, L’Herne, « Le livre de poche », 1976, p. 256-268.

Lawley, Paul, « The Difficult Birth : an Image of Utterance in Beckett », dans R. J. Davies et L. St. J. Butler (dir.), « Make sense who may »: Essays on Samuel Beckett Later Works, Gerrards Cross, Colin Smythe, « Irish Literary Studies 30 », 1988, p. 1-10.

—, « Counterpoint, Absence and the Medium in Beckett’s Not I », Modern Drama, vol. XXVI, no 4, décembre 1983, p. 407-414.

Levy, Shimon, « On and Offstage : Spiritual Performances in Beckett’s Drama », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, M. Bryden et L. St. John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Amsterdam/Atlanta, Rodopi, 2000, p. 17-30.

Mays, J. C. C., « Les racines irlandaises du jeune Beckett », dans J.-M. Rabaté (dir.), Beckett avant Beckett. Essais sur le jeune Beckett (1930-1945), Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1984, p. 11-26.

Pattie, David, The Complete Critical Guide to Samuel Beckett, London, Routledge, 2000.

Pilling, John (dir.), The Cambridge Companion to Beckett, Cambridge, Cambridge University Press, 1994.

Pountney, Rosemary, Theatre of Shadows. Samuel Beckett’s Drama 1956-1976, Gerrards Cross, Colin Smythe, 1988.

Rabaté, Étienne, « Watt à l’ombre de Plume – l’écriture du désœuvrement », dans J.-M. Rabaté (dir.), Beckett avant Beckett. Essais sur le jeune Beckett (1930-1945), Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1984, p. 173-185.

Rabaté, Jean-Michel, « Beckett’s Ghosts and Fluxions », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 5, 1996, p. 23-40.

Renton, Andrew, « Disabled Figures : from the Residua to Stirrings still », dans John Pilling (dir.), The Cambridge Companion to Beckett, Cambridge, Cambrige University Press, 1994, p. 167-183.

Sardin-Damestoy, Pascale, Samuel Beckett auto-traducteur ou l’art de l’« empêchement », Arras, Artois Presses, 2002.

Sardin, Pascale, « Beckett et la religion au travers du prisme de quelques textes auto-traduits », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, M. Bryden et L. St. John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Amsterdam/Atlanta, Rodopi, 2000, p. 199-206.

Sheehan, Paul, « Births for Nothing : Beckett’s Ontology of Parturition », dans S. E. Gontarski et A. Uhlmann (dir.), Beckett after Beckett, University Press of Florida, 2006, p. 177-186.

Shenker, Israel, « Moody Man of Letters », New York Times, 6 mai 1956, section 2, p. 3.

Simon, Alfred, Samuel Beckett, Paris, Belfond, 1983.

Solomon, Philip H., « Purgatory unpurged : Time, Space and Language in “Lessness” », Journal of Beckett Studies, no 6, automne 1980, p. 63-72.

Trezise, Thomas, Into the Breach : Samuel Beckett and the Ends of Literature, Princeton, Princeton University Press, 1990.

Tubridy, Derval, « Words pronouncing me alive : Beckett and Incarnation », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, M. Bryden et L. St John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Atlanta, Rodopi, 2000, p. 93-104.

Van Der Hoeden, Jean, Samuel Beckett et la question de Dieu, Paris, Le Cerf, 1997.

Walling, Jane, « “Dim whence Unknown” Beckett and the Inner Logos », Samuel Beckett Today/Aujourd’hui, no 9, M. Bryden, L. St John Butler (dir.), « Beckett and Religion/Beckett et la religion », Atlanta, Rodopi, 2000, p. 105-117.

Weber-Caflish, Antoinette, Chacun son dépeupleur. Sur Samuel Beckett, Paris, Minuit, 1994.

Wolosky, Shira, « The Negative Way Negated : Samuel Beckett, Counter-Mystic », dans Language Mysticism : The Negative Way of Language in Eliot, Beckett and Celan, Stanford, Stanford University Press, 1995, p. 90-135.

Wright, Iain, « “What matter who’s speaking ?” Beckett, the Authorial Subject and contemporary Critical Theory », Southern Review, vol. xvi, no 1, 1983, p. 5-30.

C) autres ouvrages critiques et théoriques

Bélanger, André-J., Ruptures et constantes. Quatre idéologies du Québec en éclatement : La Relève, la JEC, Cité libre, Parti Pris, Montréal, Hurtubise HMH, 1977.

Benjamin, Walter, « Expérience et pauvreté », trad. par P. Rusch, Œuvres II, Paris, Gallimard, « Folio/essais », 2000, p. 364-372.

Benjamin, Walter, « Sur quelques thèmes baudelairiens », trad. par P. Rusch, Œuvres III, Paris, Gallimard, « Folio/essais », 2000, p. 341-343.

Biron, Michel, L’absence du maître. Saint-Denys Garneau, Ferron, Ducharme, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, « Socius », 2000.

— et Pierre Popovic (dir.), « Avant-propos », dans Écrire la pauvreté (Actes du VIe colloque international de sociocritique, Université de Montréal, Septembre 1993), Toronto, Gref, « Dont actes no 17 », 1996, p. v-vii.

Blais, Jacques, « Poètes québécois d’avant 1940 en quête de modernité », dans Y. Lamonde et E. Trépanier (dir.), L’avènement de la modernité culturelle au Québec, Québec, IQRC, 1986, p. 17-36.

Blanchot, Maurice, L’espace littéraire, Paris, Gallimard, « Folio/essais », 1955.

—, Le livre à venir, Paris, Gallimard, « Folio/essais », 1959.

—, « L’Infini et l’infini », dans Henri Michaux ou le refus de l’enfermement, Tours, Farrago, 1999, p. 69-103.

Bloom, Harold, The Anxiety of Influence. A Theory of Poetry, New York, Oxford University Press, 1973.

Casanova, Pascale, « Nouvelles considérations sur les littératures dites mineures », Littératures classiques, no 31, automne 1997, p. 233-247.

Compagnon, Antoine, Les antimodernes. De Joseph de Maistre à Roland Barthes, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des idées », 2005.

Deleuze, Gilles et Félix Guattari, Kafka. Pour une littérature mineure, Paris, Minuit, « Critique », 1975.

—, Mille plateaux, Paris, Minuit, 1980.

Derrida, Jacques, Foi et savoir suivi de Le siècle et le pardon, Paris, Seuil, « Points/essais », 2000.

—, « Politiques du nom propre. L’enseignement de Nietzsche », dans C. Lévesque et C. V. McDonald (dir.), L’oreille de l’autre, otobiographies, transferts, traductions. Textes et débats avec Jacques Derrida, Montréal, VLB éditeur, 1982, p. 13-56.

Fichte, Johann Gottlieb, Œuvres choisies de philosophie première, Doctrine de la science (1794-1797), trad. par A. Philonenko, Vrin, 1990.

Foucault, Michel, Philosophie, anthologie établie et présentée par A. I. Davidson et F. Gros, « Troisième partie : Le gouvernement de soi et des autres », Paris, Gallimard, « Folio essais », 2004, p. 649-881.

Guenancia, Pierre, « L’identité », dans D. Kambouchner (dir.), Notions de philosophie, Paris, Gallimard, « Folio/essais », 1995, p. 563-635.

Helmreich, Christian, Jean Paul et le métier littéraire. Théorie et pratique du roman à la fin du XVIIIe siècle allemand, Tusson, Du Lérot éditeur, « Transferts », 1999.

Lacoue-labarthe, Philippe, Pasolini, une improvisation (D’une sainteté), Bordeaux, William Blake & Co., « La pharmacie de Platon », 1995.

—, L’imitation des modernes (Typographies 2), Paris, Galilée, 1986.

— et Jean-Luc NANCY, L’absolu littéraire. Théorie de la littérature du romantisme allemand, Paris, Seuil, « Poétique », 1978.

Lamonde, Yvan, « La confiance en soi du pauvre : pour une histoire du sujet québécois », Les cahiers des dix, no 58, 2004, p. 21-36.

Larose, Karim, « Major and Minor : Crossed Perspectives », SubStance, vol. XXXI, no 1, 2002, p. 36-47.

Lemaire, Gérard-Georges, « Défigurations », dans A. et J.-J. Rassial (dir.), L’interdit de la représentation. Colloque de Montpellier 1981, Paris, Seuil, 1984, p. 129-139.

Leroux, Georges, Partita pour Glenn Gould. Musique et forme de vie, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2007.

Lyotard, Jean-François, « Réponse à la question : Qu’est-ce que le postmoderne ? », Critique, vol. xxxviii, no 419, avril 1982, p. 357-372.

Meunier, E.-Martin et Jean-Philippe Warren, « L’horizon “personnaliste” de la révolution tranquille », Société, nos 20-21, été 1999, p. 347-448.

Nepveu, Pierre, Intérieurs du nouveau monde, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 1998.

Paré, François, Les littératures de l’exiguïté, Ottawa, Le Nordir, « Bibliothèque canadienne-française », 2001.

Paz, Octavio, Point de convergence. Du romantisme à l’avant-garde, trad. par R. Munier, Paris, Gallimard, 1976.

Platon, La République, trad. par R. Baccou, Paris, Garnier-Flammarion, 1966.

Rabaté, Dominique, Vers une littérature de l’épuisement, Paris, José Corti, 1991.

Riley, Charles A., The Saints of Modern Art : the Ascetic Ideal in contemporary Painting, Sculpture, Architecture, Music, Dance, Literature and Philosophy, Hanover/Londres, University Press of New England, 1998.

Robin, Régine, « À propos de la notion kafkaïenne de “littérature mineure” : quelques questions posées à la littérature québécoise », dans Autrement, le Québec : conférences 1988-1989, Montréal, Département d’études françaises de l’Université de Montréal, « Paragraphes », no 65, 1989, p. 5-14.

Trilling, Jacques, James Joyce ou l’écriture matricide, Belfort, Circé, 2001.

D) judéo-christianisme (tradition et théorie)

Athanase d’Alexandrie, Vie d’Antoine, Paris, Le Cerf, 1994.

Coll., Dictionnaire de l’histoire du christianisme, Paris, Albin Michel, « Encyclopaedia Universalis », 2000.

Debray, Régis, Dieu, un itinéraire. Matériaux pour l’histoire de l’Éternel en Occident, Paris, Odile Jacob, « Le champ médiologique », 2001.

Gauchet, Marcel, Le désenchantement du monde. Une histoire politique de la religion, Paris, Gallimard, 1985.

Harpham, Geoffrey Galt, The Ascetic Imperative in Culture and Criticism, Chicago/Londres, The University of Chicago Press, 1987.

Kempis, Thomas a, L’imitation de Jésus-Christ, trad. par F. de Lamennais, Paris, Seuil, 1961.

Le Brun, Jacques, « À corps perdu. Les biographies spirituelles féminines du XVIIe siècle », dans C. Malamoud et J.-P. Vernant (dir.), Corps des dieux, Paris, Gallimard, « Folio/histoire », 1986, p. 556-563.

Lévinas, Emmanuel, Dieu, la mort et le temps, Paris, Le livre de poche, « Essais », 1993.

—, Du sacré au saint. Cinq nouvelles lectures talmudiques, Paris, Minuit, « Critique », 1977.

Maître, Jacques, Anorexies religieuses, anorexie mentale. Essai de psychanalyse sociohistorique, Paris, Cerf, 2000.

Marion, Jean-Luc, L’idole et la distance, Paris, Grasset, 1977.

Maritain, Jacques, Art et scolastique, Paris, Librairie de l’art catholique, 1947.

Moingt, Joseph, « Polymorphisme du corps du Christ », dans C. Malamoud et J.-P. Vernant (dir.), Corps des dieux, Paris, Gallimard, « Folio/histoire », 1986, p. 59-82.

Nancy, Jean-Luc, La déclosion. Déconstruction du christianisme, 1, Paris, Galilée, « La philosophie en effet », 2005.

—, Noli me tangere. Essai sur la levée du corps, Paris, Bayard, « Le rayon des curiosités », 2003.

Quillet, Chantal, « La prière chrétienne, de la Réforme au XXe siècle. Présentation », dans Michel Meslin (dir.), Quand les hommes parlent aux dieux. Histoire de la prière dans les civilisations, Paris, Bayard, 2003.

Rougemont, Denis (de), L’amour et l’occident, Paris, Plon, 1972.

Saint Augustin, Confessions, Paris, Pierre Horay, « Le livre de poche chrétien », 1947.

Weber, Max, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, Paris, Flammarion, « Champs », 2000.

Weil, Simone, La pesanteur et la grâce, Paris, Plon, « Agora », 1988.

Zizek, Slavoj, La marionnette et le nain. Le christianisme entre perversion et subversion, trad. par J.-P. Ricard et J.-L. Schlegel, Paris, Seuil, « La couleur des idées », 2006.

E) psychanalyse et ouvrages sur le double

Anzieu, Didier, Le Moi-peau, Paris, Dunod, 1995.

Coates, Paul, The Double and the Other, New York, St. Martin’s Press, 1988.

Crook, Eugene J. (dir.), Fearful Symmetry : Doubles and Doubling in Literature and Film, Selected Papers from the 5th Annual Florida State University Conference on Literature and Film, Tallahassee (Fla.), University Press of Florida, 1982.

Freud, Sigmund, « L’inquiétante étrangeté (Das Unheimliche) », trad. par M. Bonaparte et E. Marty, dans Essais de psychanalyse appliquée, Paris, Gallimard, 1945, p. 163-210.

—, Le rêve et son interprétation, trad. par H. Legros, Paris, Gallimard, « Folio/essais », 1925.

—, « Au-delà du principe de plaisir », trad. par S. Jankélévitch, dans Essais de psychanalyse, Paris, Payot, « Petite bibliothèque Payot », 1967, p. 7-82.

Lacan, Jacques, Le séminaire, livre X, L’angoisse, Paris, Seuil, « Champ freudien », 2004.

—, « Le stade du miroir comme formateur de la fonction du Je », dans Écrits I, Paris, Seuil, « Points », 1966, p. 89-97.

Pontalis, Jean-Bertrand, Perdre de vue, Paris, Gallimard, « Connaissance de l’inconscient », 1988.

Rank, Otto, Don Juan et Le double, Paris, Payot, 1973 [1914].

Rogers, Robert, A Psychoanalytical Study of The Double in Literature, Detroit, Wayne State University Press, 1970.

Troubetzkoy, Wladimir, L’ombre et la différence. Le Double en Europe, Paris, PUF, « littératures européennes », 1996.

Vasse, Denis, L’ombilic et la voix. Deux enfants en analyse, Paris, Seuil, « Points/essais », 1974.

F) autres œuvres littéraires citées

Baudelaire, Charles, Œuvres complètes, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1980.

Beaulieu, Victor-Lévy, James Joyce, l’Irlande, le Québec, les mots. Essai hilare, Trois-Pistoles, Éditions Trois-Pistoles, 2006.

Dante, La divine comédie. Le purgatoire, édition bilingue, trad. par J. Risset, Paris, GF-Flammarion, 1992.

Flaubert, Gustave, La tentation de saint Antoine, Paris, GF-Flammarion, 1967.

Hébert, Anne, Œuvre poétique 1950-1990, Montréal, Boréal, « Compact », 1992.

Joyce, James, Ulysses, Oxford, Oxford University Press, « Oxford’s World Classics », 1998.

Mann, Thomas, Le docteur Faustus. La vie du compositeur Adrian Leverkühn racontée par un ami, trad. par L. Servicen, Paris, Albin Michel, « Le livre de poche biblio », 1950.

Michaux, Henri, Émergences-résurgences, Paris/Genève, Flammarion/Skira, « Champs »/« Les sentiers de la création », 1972.

Ovide, Les métamorphoses, trad. par Georges Lafaye, Paris, Les Belles Lettres, 1928.

© Presses de l’Université de Montréal, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search