Version classiqueVersion mobile

Nom propre et écritures de soi

 | 
Yves Baudelle
, 
Élisabeth Nardout-Lafarge

Autobiographies

Des clés pour pénétrer dans le Milieu. Pauvre de Gaulle ! de Stéphane Zagdanski

Paul Renard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis l’époque des symbolistes et des décadents, nombreux, en France, sont les romans à clés dont le protagoniste, reflet plus ou moins fidèle de l’auteur, gravite dans les milieux intellectuels et artistiques1. De nos jours, le phénomène se pratique encore, et de manière de plus en plus fréquente.

Dans la constitution de la clé, la manière d’identifier les personnages revêt une importance capitale : il faut, en effet, que leurs nom et prénom renvoient à ceux de la personne réelle de manière à ce que le lecteur puisse les décoder.

Stéphane Zagdanski, qui dans son roman Pauvre de Gaulle !2 apparaît comme narrateur et protagoniste avec ses vrais prénom et nom, prépare contre le Général éponyme un pamphlet (qu’il nous donne à lire), parle de ce dernier à ses amis écrivains et artistes, le présente à des responsables de maisons d’édition ; il donne aussi son avis sur des personnalités de son époque, utilisant souvent des clés (la couverture présente une figurine de de Gaulle, attachée à ...

Auteur

Spécialiste de la littérature française du XXe siècle, a longtemps été rédacteur en chef de la revue Nord’ et il est l’un des animateurs de la revue Roman 20-50. Spécialiste de Georges Bernanos et, plus largement, des écrivains français de droite, il a notamment publié : « Un mauvais rêve » de Georges Bernanos (éditions Roman 20-50, 1990), Itinéraires de Bernanos en Artois (éditions Miroirs, 1992), L’Action française et la vie littéraire (1931-1944) (Presses Universitaires du Septentrion, 2003). Parmi les nombreux ouvrages collectifs qu’il a dirigés ou codirigés, citons : Roman et cinéma (éditions Roman 20-50, 1996), Violette Leduc (Université de Lille 3, 1998), Écritures romanesques de droite au XXe siècle (éditions Universitaires de Dijon, 2002), Mémoires du roman (Presses Universitaires de Franche-Comté, 2010) et trois volumes sur Maxence Van der Meersch (2001, 2007, 2008).

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search