Version classiqueVersion mobile

Nom propre et écritures de soi

 | 
Yves Baudelle
, 
Élisabeth Nardout-Lafarge

Pratiques contemporaines

Tout, sauf le nom. Poétique et plastique des noms propres : Claude Simon et Christian Boltanski

Dominique Viart

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notre temps dispose de nouvelle façon l’économie générale du matériau biographique. Alors que le geste traditionnel de l’écriture biographique était de proposer le récit reconstitué d’une vie, de la naissance à la mort, selon une progression essentiellement chronologique, l’écriture contemporaine privilégie un mouvement de restitution qui affiche sa recherche, ses difficultés, son ignorance et ses hypothèses. Un tel phénomène a de nombreuses conséquences génériques et poétiques. Il permet de distinguer nettement les biographies littéraires des biographies dues à des historiens, lesquels continuent de préférer une restitution linéaire aussi complète que possible. Il conduit aussi à un morcellement du trajet biographique dans les textes littéraires, qui se soustraient à toute visée exhaustive, ordonnent les vies non plus selon l’enchaînement « logique » des événements mais selon l’ordre aléatoire des découvertes de la recherche. Les biographèmes l’emportent sur la biographie elle-même...

Auteur

Membre de l’Institut Universitaire de France et professeur à l’Université Lille 3 où il codirige la Revue des sciences humaines. Principales publications : L’écriture seconde (sur Jacques Dupin, Galilée, 1982), Une mémoire inquiète (sur Claude Simon, PUF, 1997 ; Presses Universitaires du Septentrion, 2010), « Vies minuscules » de Pierre Michon (Gallimard, 2004), La littérature française au présent (avec Bruno Vercier, Bordas, 2008), François Bon (Bordas, 2008). Dominique Viart a en outre dirigé de nombreux ouvrages collectifs dont, récemment : Antoine Volodine, fictions du politique (avec A. Roche, Minard, 2006), Littérature et sociologie (avec D. Rabaté et P. Baudorre, Presses Universitaires de Bordeaux, 2007), Gérard Macé, la pensée littéraire (Minard, 2008), Écritures blanches (avec D. Rabaté, Presses Universitaires de Saint-Etienne, 2009), Nouvelles écritures littéraires de l’Histoire (Minard, 2009), François Bon. Éclats de réalité (avec Jean-Bernard Vray, Presses Universitaires de Saint Etienne, 2010).

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search