Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Nom propre et écritures de soi

 | 
Yves Baudelle
, 
Élisabeth Nardout-Lafarge

Poétiques du nom propre

Périphéries du nom. De l’anonymat dans la biographie (Mertens, Macé, Louis-Combet)

Robert Dion et Frances Fortier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je suis à la recherche d’un « genre » où la fiction et l’essai s’associeraient indissociablement, naissant l’un de l’autre, se répondant l’un l’autre, se niant et s’annihilant réciproquement.
Claude Louis-Combet, Voyage au centre de la ville1.

Au croisement de la fiction et de l’essai et jouant de ces deux registres, la biographie imaginaire d’écrivain enchevêtre le factuel au romanesque et déploie, autour du nom d’un auteur, toute une panoplie de stratégies qui ressortissent à la critique littéraire et à la narration2. À première vue, le statut biographique de tels hybrides semble en baliser étroitement le traitement onomastique : l’utilisation du nom propre d’une personne réelle accuse d’emblée son ancrage référentiel et réduit d’autant les possibilités interprétatives. Alors que le nom propre romanesque autorise tant l’élaboration éponymique3 que le brouillage de l’identification des personnages, le nom propre biographique, à titre de vocable identitaire stable, renvoie à un savoir...

Auteurs

Professeur de littératures française et québécoise à l’Université du Québec à Montréal et directeur de la revue Voix et images, Robert Dion poursuit des recherches sur les fictions con tem po raines et sur la biographie littéraire. À titre de co-édi teur scientifique, il a fait paraître en 2007, aux éditions Nota bene, un collectif ayant pour titre Vies en récit. Formes littéraires et médiatiques de la biographie et de l’autobiographie. Avec Mahigan Lepage, il a supervisé en 2009 un dossier de la revue La Licorne consacré aux « Portraits biographiques ». Il vient de publier, avec sa collègue Frances Fortier, une monographie intitulée Écrire l’écrivain. Formes contemporaines de la vie d’auteur (Presses de l’Université de Montréal, « Espace littéraire », 2010).

Professeure de lettres à l’Université du Québec à Rimouski. Elle s’intéresse à la narrativité contemporaine, tant romanesque que biographique. Ses recherches actuelles portent sur la problématisation de l’autorité narrative et les modalités textuelles de la relation biographique. Elle a entre autres publié, en collaboration avec Robert Dion, Écrire l’écrivain. Formes contemporaines de la vie d’auteur (Presses de l’Université de Montréal, 2010) et, avec Andrée Mercier, « L’autorité narrative en question dans le roman contemporain. Enjeux théoriques et esthétiques d’une notion » dans l’ouvrage collectif d’Emmanuel Bouju, L’autorité en littérature (Presses Universitaires de Rennes, 2010).

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter