Version classiqueVersion mobile

Nom propre et écritures de soi

 | 
Yves Baudelle
, 
Élisabeth Nardout-Lafarge

Poétiques du nom propre

Hétéronymat, homonymat, anonymat

Jacques Lecarme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avant même d’envisager une problématique littéraire — qui sera toujours secondaire —, chacun, chacune d’entre nous a éprouvé de sérieux problèmes avec son nom propre, son nom de personne, généralement composé en France d’un prénom usuel, souvent lié aux saints du calendrier chrétien, et d’un nom de famille, commun à une série d’individus, qui sera un patronyme ou plus rarement un matronyme. Personne n’a choisi son prénom ni son nom, bien peu parviendront à en changer, sauf les femmes qui se voient assigner le nom du mari, ce qui est fort dommageable : Emma connaîtra le supplice de devenir Madame Bovary. Dès la scolarisation, le syntagme nominal fixe une responsabilité sociale, qui devient culpabilité au premier écart. On a bien raison de parler de désignateur rigide, c’est même un carcan qui ne procure aucun plaisir. Jadis, à l’école primaire, on interpellait les enfants par leur patronyme, rudement, et les petits camarades rivalisaient de mots d’esprit et de calembours malveillants...

Auteur

Jacques Lecarme agrégé des lettres, professeur émérite à l’Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle, est membre de l’équipe Sartre à l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (CNRS) et spécialiste, notamment, de l’autofiction. Avec Michel Autrand, Jacques Bersani et Bruno Vercier, il a publié des ouvrages d’histoire littéraire devenus des classiques : La littérature française de 1945 à 1981 (Bordas, 2003 [1970]), La littérature française depuis 1968 (Bordas, 1982), Les littératures francophones depuis 1945 (avec Jean-Louis Joubert, Bordas, 1986). Parmi ses publications, citons : Drieu La Rochelle ou le bal des maudits (PUF, 2001), L’autobiographie (avec Éliane Lecarme-Tabone, Armand Colin, 2004) et, comme directeur d’ouvrage, Maupassant, miroir de la nouvelle (avec Bruno Vercier, Presses Universitaires de Vincennes, 1988) et André Malraux, d’un siècle l’autre. Actes du colloque de Cerisy-la-Salle (avec Jean-Claude Larrat, Gallimard, 2002).

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search