Version classiqueVersion mobile

Transmission et héritages de la littérature québécoise

 | 
Karine Cellard
, 
Martine-Emmanuelle Lapointe

I. Institutions

Figures oubliées ? L’arpenteur et le navigateur ou les suites de l’« affaire LaRue »

Dominique Garand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Est-il possible qu’une polémique ayant fait autant de bruit en 1997 soit aujourd’hui pratiquement oubliée, à tout le moins ignorée des jeunes générations ? Même le discours critique ne semble pas avoir jugé bon de retenir les figures de l’arpenteur et du navigateur comme coordonnées imaginaires du passage entre deux états de l’institution littéraire québécoise. Le but de ce chapitre n’est pas de leur redonner vie, mais d’interroger leur pertinence et leur portée. Je proposerai d’abord une réflexion sur l’arrière-plan institutionnel de la polémique. Sans pour autant dénier le conflit idéologique, il s’agira de poser l’hypothèse qu’il a été surdéterminé par la logique institutionnelle.

Brièvement, quel genre de questions traverse la réflexion proposée par LaRue dans cet opuscule, L’arpenteur et le navigateur1, point de départ de la polémique ? D’abord, le constat d’une situation : de plus en plus, tant sur le plan social-démographique que sur le plan littéraire, l’immigration transform...

Auteur

Professeur au département d’études littéraires de l’UQAM et membre du CRILCQ. Spécialiste du discours polémique et de l’agonistique littéraire, il a publié plusieurs articles et ouvrages sur le sujet, dont Portrait de l’agoniste : Gombrowicz (Liber, 2003). Il est aussi l’auteur d’un essai sur la tradition littéraire québécoise : Accès d’origine ou pourquoi je lis encore Groulx, Basile, Ferron… (Hurtubise, 2004 ; prix Jean Éthier-Blais).

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search