Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Transmission et héritages de la littérature québécoise

 | 
Karine Cellard
, 
Martine-Emmanuelle Lapointe

I. Institutions

La littérature québécoise. « Québécoise », avez-vous dit ? Notes sur un adjectif

Lucie Robert

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Distinguons d’abord la Littérature – objet moderne, conçu par des sociétés élitaires, substantif généralement accompagné d’un adjectif (française, québécois, contemporaine) – et l’écriture, pratique « en situation » (selon l’expression de Jean-Paul Sartre). La Littérature est une unité dont la cohésion repose sur une tradition historique héritée du romantisme. Elle se construit et se conçoit à travers le récit historique qui, depuis son origine, a servi à en assurer la transmission, à travers l’École.

La notion de littérature

Telle que nous la connaissons aujourd’hui, la notion de littérature émerge progressivement à la fin du XVIIIe siècle. La littérature était encore, jusque-là, une des qualifications de l’homme lettré. Dans Le siècle de Louis XIV, par exemple, Voltaire écrit de Jean Chapelain qu’il « avait une littérature immense1 ». S’agissant des textes, l’on parlait plutôt de belles-lettres, un ensemble désignant les lettres profanes par opposition aux lettres ...

Autor

Chercheuse au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoise (CRILCQ). Elle enseigne la littérature québécoise à l’Université du Québec à Montréal. Membre du collectif de rédaction et codirectrice de La vie littéraire au Québec, 1764-1947 (6 volumes parus aux Presses de l’Université Laval depuis 1991), elle dirige aussi une équipe de recherche multidisciplinaire sur l’Histoire de la vie artistique au Québec, de la fin du XIXe siècle à la Deuxième Guerre mondiale.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Kaufen