Version classiqueVersion mobile

Le bonheur au féminin

 | 
Isabelle Tremblay

Tableau de la condition féminine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le nombre croissant d’écrits qui défendent les droits des femmes à l’époque des Lumières laisse deviner la mauvaise idée qu’on se fait alors d’elles et le traitement injuste que la société leur réserve. L’Église, qui prêche l’obéissance et la fidélité, valorise essentiellement les rôles d’épouse et de mère auxquels elle enjoint aux femmes de se conformer. À leur tour, les juristes légitiment le rôle de la femme au foyer. Depuis la renaissance du droit romain au XIIe siècle, le statut juridique de la femme se dégrade progressivement, au point où elle est considérée comme une « incapable » au XVIIIe siècle. Soumise au « droit de puissance1 » que possède son mari sur sa personne, la femme mariée ne peut passer aucun acte sans l’autorisation de ce dernier. De plus, le « droit de correction2 » donne à son époux la liberté de la punir dans le cas d’adultère et plus précisément de l’interner dans un couvent. Étant donné que « l’émancipation de la femme apparaît comme un danger pour l’équil...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search