Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Amérique selon Sartre

 | 
Yan Hamel

Première partie. L’Amérique désirée

Chapitre 2. Sartre jazzographe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude du « rêve américain » dévoile l’intérêt profond de Sartre pour différentes manifestations de la culture populaire américaine. S’il s’est intéressé de près au polar et au cinéma d’outre-Atlantique1, c’est en revanche le jazz qui est, dans l’économie globale de son œuvre, la principale représentation, et la métonymie sartrienne par excellence, de cette culture. Sartre, on l’a vu, a donné un rôle capital à la chanson « Some of These Days » dans La nausée. On trouve d’autres allusions au jazz dans ce roman, dans les Écrits de jeunesse publiés à titre posthume, dans la nouvelle « L’enfance d’un chef », dans les Carnets de la drôle de guerre, dans les pièces de théâtre Huis clos (1944) et Nekrassov (1956), dans les deux premiers tomes du cycle romanesque Les chemins de la liberté (1945), ainsi que dans quatre essais parus entre 1945 et 1950 : « New-York, ville coloniale », « Orphée noir », « Les mobiles de Calder » et « L’artiste et sa conscience ». Un court article entièrement co...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter