Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Amérique selon Sartre

 | 
Yan Hamel

Introduction. Sartre et l’Amérique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours de sa triple carrière d’écrivain, de philosophe et d’intellectuel engagé, Jean-Paul Sartre s’est beaucoup intéressé aux États-Unis et à leur culture. L’enthousiasme pour Les Mystères de New York et les galopades des cow-boys remonterait à l’époque de la Première Guerre mondiale, du moins s’il faut en croire l’auteur des Mots rappelant que, pour sa mère et lui, le cinéma était alors le « principal besoin » (M, 65-68). Hors des salles de projection, Poulou arpentait fiévreusement les quais en compagnie d’Anne-Marie, fouillant les bacs des bouquinistes à la recherche de quelques nouvelles aventures de Buffalo Bill ou de Nick Carter (M, 117-118). S’il se persuade que « l’Amérique [lui livre] des images plus fascinantes sur l’écran que sur le papier1 », Sartre n’en continue pas moins dans les années 1920 et 1930 à lire des romans traduits de l’américain ; les chefs-d’œuvre de l’époque, tels Lumière d’août et 1919, mais encore davantage les polars et autres hard boiled novels ser...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter