Version classiqueVersion mobile

Les grandes universités de recherche

 | 
Louis Maheu
, 
Robert Lacroix

Chapitre 3. La répartition internationale des grandes universités de recherche

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec ce chapitre, nous abordons une tout autre dimension des classements internationaux des meilleures universités de recherche : leur répartition par pays. D’entrée de jeu, s’impose l’évidence du rang prédominant qu’occupent les États-Unis, et ce depuis les premières ébauches de ce type de classements. Du coup, nous aurons à répondre à un certain nombre de questions. Les États-Unis sont-ils aussi dominants que l’indiquent les données ? Les résultats sont-ils d’abord et avant tout l’expression de la taille de la population américaine et de sa richesse relative ? Quel sens donner à la position des autres pays ? Pour répondre à ces questions, il nous faut d’abord trouver un modèle explicatif et, par la suite, vérifier empiriquement les prévisions découlant de ce modèle.

Un coup d’œil sur la répartition internationale

Si l’on se fie aux résultats de l’édition 2012 des classements ARWU et THES, sept pays regroupent 90 % des universités de recherche du top 50 mondial, 80 % des universités ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitreamazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search