Version classiqueVersion mobile

La thèse

 | 
Pierre Noreau
, 
Emmanuelle Bernheim

Première partie. La thèse en devenir

Chapitre 4. L’intégration dans un contexte universitaire étranger

Nanette Neuwahl

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans beaucoup de pays du monde, les universités s’internationalisent de plus en plus. Par exemple, le programme Erasmus permet aux étudiants européens de faire l’expérience d’une année de formation dans un autre pays d’Europe. La mobilité internationale des étudiants y est fréquente et plus ou moins institutionnalisée. Ailleurs dans le monde, l’internationalisation des universités augmente aussi, généralement avec l’ouverture des pays à la mondialisation. Les universités souhaitent participer à cette mouvance, car la diversité d’idées et de vues y est considérée en soi comme un vecteur de recherche et de développement de connaissances et de savoir-faire. Les déplacements internationaux de chercheurs, surtout aux cycles supérieurs, ne sont plus exceptionnels, même à l’échelle mondiale.

Dans les pays de l’Occident, où la population est de plus en plus diversifiée, il peut être difficile de distinguer les étudiants étrangers. Pourtant, il importe de réfléchir aux défis qu'ils doivent re...

Auteur

Professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et chercheure régulière au Centre de recherche en droit public.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search