Version classiqueVersion mobile

Guide de l'architecture contemporaine de Montréal

 | 
Helen Malkin
, 
Nancy Dunton

Sainte-Marie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

138 L’USINE C
140 LE THÉÂTRE ESPACE LIBRE

Sainte-Marie est l’ancien nom de ce quartier industriel, appelé faubourg à m’lasse entre le milieu du XVIIIe siècle et le milieu du XIXe siècle, où les manufactures de tabac, les fabriques de textiles et les usines alimentaires côtoient les logements ouvriers. Durant les années 1950, les industries délaissent le quartier. À la fin des années 1960, le maire Jean Drapeau met en avant un plan de rénovation urbaine qui prévoit la création de la Cité des ondes, une zone entière consacrée au secteur des télécommunications. Le projet, qui s’étend du parc La Fontaine vers le sud jusqu’au fleuve, entraînera la démolition de 1 000 unités d’habitation. La Maison de Radio-Canada est construite et inaugurée en 1973, et ses alentours, rasés, sont aménagés en stationnements, mais le reste du plan ne sera jamais réalisé.

La naissance du Village gai, un nom relativement récent pour désigner la portion ouest de Sainte-Marie, située autour de la rue Sainte-Cathe...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search