Version classiqueVersion mobile

Profession bibliothécaire

 | 
Guylaine Beaudry

Conclusion

Texte intégral

1Les responsabilités du bibliothécaire consistent à préserver, à faire fructifier et à diffuser le capital économique, humain et symbolique des bibliothèques pour répondre aux besoins d’information et de culture des membres d’une communauté. Ces responsabilités s’assument dans le temps présent, face à ses concitoyens et à ses contemporains, dans le respect des engagements et des investissements passés de la collectivité et dans le respect du travail des collègues et des prédécesseurs. Elles s’inscrivent dans le temps futur, pour le bénéfice des générations à venir.

2Être bibliothécaire, c’est exprimer une loyauté à une nation, à une collectivité, à une institution, à une mission, à une cause. Selon les milieux où il est appelé à pratiquer, le bibliothécaire s’engage à promouvoir et à faire avancer l’éducation, à faire reculer l’illettrisme, à contribuer à faire sauter ou au moins à diminuer les barrières pour accéder aux savoirs et aux connaissances, à diffuser et à faire vivre la culture, la nôtre et toutes les autres, à contribuer à redresser les inégalités. Il met tout en œuvre pour garantir et faciliter l’accès à l’information et à la culture, et faire respecter la liberté d’expression et d’opinion.

3Être bibliothécaire, c’est servir l’intérêt du public et du bien commun, et favoriser l’intérêt de la collectivité.

4Être bibliothécaire, c’est contribuer au changement en remplissant des rôles éducatif, culturel, civique et social, et en favorisant l’accès à l’information, à son échange et à son partage, tout en luttant contre la pensée unique et les phénomènes d’exclusion.

5Être bibliothécaire, c’est porter fièrement son expertise et c’est exercer un leadership dans l’accomplissement de sa mission.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search