Version classiqueVersion mobile

La communauté du dehors

 | 
Alex Gagnon

Deuxième partie. Le cimentière imaginaire

Chapitre 4. L’influence d’un crime

De la presse au roman

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le processus de légendarisation du « docteur l’Indienne » s’amorce dans les jours qui suivent le crime. Si le meurtre en constitue bien sûr l’événement déclencheur, il ne se concrétisera progressivement que dans la prolifération du discours. C’est donc, ici encore, en examinant la couverture médiatique du crime qu’il faut commencer.

Un tribunal de papier

Les journaux de Québec ont, en 1829, largement médiatisé le crime de François Marois. Dans les semaines ayant suivi le meurtre, plusieurs articles et entrefilets relatent les événements en livrant au public des récits relativement détaillés. Ils font état de l’enquête et de son avancement tout en fournissant une quantité significative de renseignements sur la victime, son assassin, le déroulement du crime et le procès.

Les premiers rapports journalistiques paraissent une semaine après les événements. Ce délai, parfaitement normal eu égard à l’état rudimentaire des moyens de transport et de communication, est lié notamment à la faible p...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search