Version classiqueVersion mobile

Traits chinois/Lignes francophones

 | 
Guillaume Thouroude
, 
Rosalind Silvester

Introduction

Rosalind Silvester et Guillaume Thouroude

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Votre langue est comme une belle femme, gracieuse et souriante, qui plaît à tout le monde sans efforts, mais qui ne doit pas dire qu’elle veut plaire. » Cette phrase fut prononcée en février 1889, à la Sorbonne, par le premier écrivain chinois de langue française, le général Tcheng Ki-Tong1. Le discours qu’il a tenu dans le cadre de l’Alliance française pourrait constituer le geste fondateur de la francophonie chinoise : y sont déjà présentes une admiration mutuelle et une méfiance ironique qui réapparaîtront tout au long du XXe siècle parmi les Chinois qui, à un moment ou à un autre, ont choisi le français comme moyen d’expression. Dans la rhétorique de Tcheng Ki-Tong, l’ambivalence est élevée au rang d’œuvre d’art, tant le désir collectif de venger la Chine des humiliations causées par les Européens se conjugue à l’ambition individuelle d’incarner le réalisme transculturel, c’est-à-dire d’adapter les formes narratives occidentales aux mœurs et aux histoires chinoises2.

De fait, l...

Auteurs

Professeure de français à la Queen’s University de Belfast depuis 2002. Elle s’intéresse à l’écriture francophone chinoise et a publié plusieurs articles sur Ying Chen, François Cheng et Dai Sijie. En 2010, elle a été coorganisatrice d’un colloque international sur les artistes franco-chinois, tenu à Belfast, dont l’invité principal était Gao Xingjian (prix Nobel de littérature, 2000). Elle écrit actuellement un livre intitulé Francophone Chinese Writing (post 1990).

Enseigne à la Queen’s University de Belfast. Son doctorat a porté sur la théorie des récits de voyage contemporains en langue française. Il a enseigné la littérature française en Chine, à l’Université de Nankin et à l’Université Fudan à Shanghai, de 2004 à 2008. Auteur de conférences et d’articles, dont « Towards Generic Autonomy : The Récit de Voyage as Mode, Genre and Form », dans Studies in Travel Writing, vol. 13, n° 4, décembre 2009, p. 381-390, il est aussi l’auteur de Voyage au pays des Travellers. Irlande, début du XXIe siècle, Paris, Cartouche, 2012.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search