Version classiqueVersion mobile

De ce qui agit à ce qui voit

 | 
Nishida Kitarō

Partie 1

Chapitre 4. À propos de la perception interne

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notice

Le point central de cet essai se trouve mentionné tout au début lorsque pour marquer la différence entre perception externe et perception interne, Nishida précise que la seconde « unit en un point du présent ce qui connait et ce qui est connu » (NKZ 4 : 76). Mais avant de développer cette affirmation, il présente dans la première section la conception d’Alexius Meinong (1853-1920), telle qu’exposée dans l’essai de 1906 intitulé « À propos du fondement empirique de notre connaissance » 1. Selon le jugement de Nishida, cet écrit n’excède pas le cadre de la psychologie introspective ; il n’en demeure pas moins qu’il fournit une analyse détaillée de la perception interne.

Meinong perçoit une identité entre d’une part la véritable expérience ou expérience immédiate qui existe en un point immédiat et manifeste, et d’autre part la perception qui n’a pas seulement le statut de représentation, mais aussi celui de jugement. L’objet de la perception, quant à lui, n’est pas l’attribut d’un...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search