Version classiqueVersion mobile

De ce qui agit à ce qui voit

 | 
Nishida Kitarō

Partie 1

Chapitre 3. Ce qui se trouve derrière les phénomènes physiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notice

Cet essai tire son importance surtout du fait qu’il s’agit de la première tentative de Nishida en vue de développer une philosophie des mathématiques et des sciences. En ce sens, il doit être relié au volume 6 des Essais philosophiques 1. Il est d’autant plus significatif qu’il insiste sur un concept ayant été très peu remarqué jusqu’ici et qui, au moins autant que la chôra platonicienne, eut une influence notable sur le développement du concept de lieu et de son caractère englobant. Il s’agit du « champ de force », comme Nishida lui-même l’affirma de manière rétrospective en 1943 dans une remarque de toute première importance : « Le mot “lieu”, je l’ai d’abord repris du lieu de l’eidos du platonisme. Mais on pourrait tout aussi bien le penser comme le topos de la topologie d’aujourd’hui, laquelle s’est développée à partir des idées de champ de force ou d’espace physique »2.

Le grand intérêt pour les sciences de son époque, notamment la topologie mathématique et la théorie des ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search