Version classiqueVersion mobile

De ce qui agit à ce qui voit

 | 
Nishida Kitarō

Partie 1

Chapitre 2. L’intuition et la volonté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notice

Dans ce second essai, Nishida s’attache à préciser encore davantage la nature de l’intuition dont il a été montré dans l’essai précédent qu’elle est ce en quoi le donné est donné directement au soi et dont il est précisé dans le présent essai qu’elle se trouve à l’arrière-plan de l’établissement des phénomènes physiques. Pour ce faire, l’auteur entre en dialogue étroit avec Plotin (204-269), philosophe qui représente la forme classique du néoplatonisme 1 et qui l’influença de manière remarquable. Nishida se reporta nommément à Plotin une centaine de fois dans l’ensemble de son œuvre, dont une trentaine dans le seul livre De ce qui agit à ce qui voit. En réalité, cette influence est beaucoup plus importante si on tient compte de tous les thèmes plotiniens analysés, sans qu’il soit fait mention de leur auteur.

En recourant abondamment à Plotin, Nishida n’entend pas fournir une analyse de cet auteur pour lui-même2, mais définir un certain ensemble de concepts qui étaient déjà impo...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search