Version classiqueVersion mobile

Z pour Zombies

 | 
Samuel Archibald
, 
Antonio Dominguez Leiva
, 
Bernard Perron

Chapitre 6. Merci pour les souvenirs : la nostalgie zombiesque

Katharine Streip

Note de l’éditeur

Texte traduit de l’anglais par Andréane Morin-Simard, révisé par Audette Provost

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les zombies nous envahissent à partir du passé, se présentant sous des apparences familières – ils ont le même corps que nous – tout en pointant un avenir que nous ne pouvons pas vivre en tant que sujets humains, malgré tous les progrès technologiques et sociaux. Ce dilemme devient particulièrement intenable quand, dans des films ou des romans, les zombies se trouvent en présence de photographies. Ils font alors plus que dévorer les humains : ils remettent fondamentalement en question l’identité et l’histoire humaines. Les photographies offrent des images plates qui, par l’intermédiaire de souvenirs prothétiques, peuvent consolider l’identité. Elles fournissent des preuves matérielles du passé, tandis que les zombies incarnent un passé qui doit être rejeté pour des raisons de survie. « Ce n’est pas ta mère (ou ton père, ton mari, ton épouse, ton enfant). C’est un zombie, et il doit être détruit ! » C’est là un trope fréquent dans le récit zombiesque. Dans The Zombie Manifesto, Sarah...

Auteur

Professeure agrégée au Collège des arts libéraux de l’Université Concordia à Montréal. Elle est titulaire d’un doctorat en littérature comparée de l’Université de Berkeley et a publié des articles sur Jean Rhys, Marcel Proust, Philip Roth, William S. Burroughs, James Joyce et Franz Kafka. Elle écrit actuellement un livre sur l’influence des médias sur les représentations de la subjectivité, ainsi qu’une monographie sur William S. Burroughs.

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search