Version classiqueVersion mobile

L'ordre et la fête

 | 
Frédéric Diaz

Deuxième partie. Les interdépendances

Chapitre 4. Les acteurs et la construction de la sécurité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La sociologie de la connaissance envisage la réalité humaine comme une réalité socialement construite.
Berger et Luckmann (2003 : 256).

Un même objet peut avoir une apparence différente selon la perspective de chaque acteur. Cette production sociale de la réalité s’effectue dans un jeu de réciprocités entre des structures et des pratiques qui organisent l’espace festif. Il existe ainsi un lien de causalité entre des conditions objectives et une somme d’intersubjectivités.

Les acteurs institutionnels sont à la recherche de quatre finalités, sources de leurs actions : une recherche de sens, de légitimité, de rationalisation et de normalisation. Les deux premières reposent sur l’intersubjectivité. Elles mettent en question le risque et l’illusion de son évaluation. Les deux suivantes concernent des conditions qui se veulent objectives et interrogent son contrôle. « Les acteurs produisent les structures mais dans un système lui-même déjà pré-structuré et où ils sont déjà socialisés » (Van ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search