Version classiqueVersion mobile

L'ordre et la fête

 | 
Frédéric Diaz

Deuxième partie. Les interdépendances

Chapitre 3. L’évaluation des risques par la réciprocité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un contexte, un construit, avons-nous dit, ce sont avant tout des relations.
Crozier, Friedberg (1977 : 64).

L’intelligibilité des phénomènes sociaux est sujette à une dialectique constante entre la pratique et la théorie. À partir d’exemples concrets, l’objectif est de mettre en évidence le sens des actions et de concevoir l’organisation des deux univers formés par les acteurs institutionnels et les spectateurs.

Les caractéristiques de l’espace festif permettent de dépeindre les relations qu’entretiennent ces deux groupes et il est alors possible de mieux comprendre ce que représente cet environnement socialement organisé et structuré.

Quelle conception de l’ordre social et de l’espace festif a-t-on aujourd’hui ? Quelle place les processus, les interactions et les structures occupent-ils ?

Les acteurs institutionnels

L’étude des dispositifs s’impose comme manière de saisir la coproduction de la sécurité, c’est-à-dire d’une sécurité partagée par une somme d’acteurs en in...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search