Version classiqueVersion mobile

L'ethnicité et ses frontières

 | 
Danielle Juteau

Un processus de communalisation

Chapitre 2. Français d’Amérique, Canadiens, Canadiens français, Franco-Ontariens, Ontarois : qui sommes-nous ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Deux cents ans après la capitulation de Montréal qui mit fin à la Nouvelle-France, la Révolution tranquille démarrait au Québec. La rupture faisait suite à la continuité et s’y entremêlait. La nation1 canadienne-française, qui avait survécu à deux siècles de domination économique, politique et culturelle commençait à s’effriter sous la montée, au Québec, d’élites, de visées, d’idéologies et d’identités nouvelles. Ainsi s’amorçait la scission du Canada français en communautés distinctes bien qu’interdépendantes : québécoise, franco-ontarienne, franco-manitobaine, etc. Si les multiples facettes de la Révolution tranquille ont déjà fait l’objet d’analyses poussées, on connaît peu et mal les processus qui ont marqué l’évolution des Canadiens français vivant à l’extérieur du Québec. C’est pour combler en partie ce vide que j’amorce, dans cet article, l’étude de la communauté2 canadienne-française de l’Ontario.

Ce qui frappe, à première vue, c’est le changement d’identité : les Canadiens f...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search